All-Star Weekend

La course au All-Star Game – Conférence Ouest : Denver survit, Jokic en surprise ?

Nikola Jokic, TrashTalk Fantasy League
Source image : NBA League Pass

La saison est bien avancée, les grosses performances s’enchaînent. Et dans la Conférence Ouest, quelques phénomènes font le taf pour mener leur équipe jusqu’à la victoire. Mais pas seulement ! Car la course au All-Star Game est elle aussi en cours : jusqu’à mi-janvier, retrouvez un point régulier sur ceux qui méritent le plus de toucher enfin aux étoiles, pour la première fois.

Comment voter pour le All-Star Game ?

Car oui, on ne prendra que les loulous qui n’ont jamais participé au ASG dans leur carrière. Les anciens, habitués du rendez-vous ? On les laisse pépères, ils savent qu’ils seront choisis par les fans, les joueurs ou les médias. Pour rappel, un nouveau système est en place, un qu’il faudra suivre de très près. Depuis l’an dernier, les votes prennent en compte la voix des fans, celle des joueurs, et celle des médias à la fois, pour un meilleur équilibre final. Et depuis quelques semaines, les stars savent que la méthode de sélection sera différente : deux capitaines, définis par les votes globaux, choisiront leurs coéquipiers sans distinguer les conférences. LeBron et Curry (woops), devront donc faire leur équipe, mais les 22 autres joueurs sélectionnables seront choisis à la fois par les votes (concernant les 4 autres titulaires), et par les entraîneurs (concernant les 7 remplaçants). Ce qui laisse donc largement assez de place pour du sang neuf ! Mais qui fera partie du cut final, annoncé au début de l’hiver ? Zoom sur ces nouvelles têtes de l’Ouest qu’on pourrait croiser à Los Angeles en février prochain.

  • #1 : KARL-ANTHONY TOWNS

Statistiques : 20,7 points, 11,6 rebonds et 2 passes

Les semaines passent, et le dossier du chaton reste le même. Production statistique sérieuse, dans une équipe actuellement Top 4 à l’Ouest, ajustement intéressant avec l’arrivée des nouveaux. Alors certes, la défense de Towns reste un énorme mystère qui va le suivre pendant plusieurs mois. Et certes, Jimmy Butler est limite en train de lui montrer qui est le patron dans le Minnesota. Sauf que Charles-Antoine reste Charles-Antoine, et ça veut donc dire un 20-10 en dormant pour un All-Star Game assuré dans la même position.

  • #2 : NIKOLA JOKIC

Statistiques : 15,5 points, 10,4 rebonds et 4,4 passes

Le Joker est de retour, c’est l’heure de faire le push ! Si les récentes performances de Denver ont montré des visages totalement différents, parfois calamiteuses et parfois merveilleuses, la meilleure des nouvelles est tombée juste avant Noël avec le comeback de Nikola. Touché à la cheville, le pivot aurait dû s’absenter quelques temps, mais il a finalement serré les dents et décidé de tout donner pour son équipe. Résultat des courses, les Nuggets sont bien Top 6 de l’Ouest et personne ne représente mieux la franchise que le Serbe. Reste à voir quels spots de forwards seront laissés chez les remplaçants.

  • #3 : CLINT CAPELA

Statistiques : 14 points, 11,3 rebonds et 1,8 contres

Disons que c’est davantage un doux rêve qu’autre chose, mais il faut souligner les efforts d’un joueur quand il envoie du steak et Clint ne fait que ça depuis le début de saison. Anciennement remplaçant intéressant, devenu facteur-X intrigant, le Suisse a déchiré ces deux étiquettes pour aujourd’hui devenir fondamental dans la réussite des Rockets. Toute la question autour de son dossier réside dans la présence ou non de trois membres de son équipe, ce qu’on a du mal à concevoir. Popol et barbu seront invités, c’est mission impossible pour Capela mais il a mérité son paragraphe.

  • #4 : C.J. MCCOLLUM

Statistiques : 21 points, 4 rebonds et 2,9 passes

Coup de mou pour Portland, donc coup de mou pour McCollum, donc coup de mou sur son dossier. Triste réalité qui est celle de l’arrière, les Blazers ayant galéré sur leurs dix dernières rencontres. Avec seulement trois victoires et des défaites frustrantes, les soldats de Rip City auraient probablement aimé compter un peu plus sur leur gâchette, qui n’a pas vendu de rêve ces derniers temps. Même quand Lillard s’absente, Cidjé a du mal à s’imposer et nous offre les montagnes russes d’il y a deux ans : un jour en feu, les trois jours suivants dans le mal. Définitivement hors de la course.

  • #5 : STEVEN ADAMS

Statistiques : 13,6 points, 8,8 rebonds et 0,9 passes

Le dernier spot est donc réservé à une carte spéciale, puisque certains ont vite compris les embouteillages qui résident à l’Ouest. Avec autant de forwards à caser, on va déjà serrer les dents pour qu’un Jokic s’impose dans la course, mais derrière lui et Towns il faudra envoyer des cartes de remerciements tout en s’excusant. Pour Capela ? C’est fait. Maintenant vient le tour d’Adams, qui est lui aussi devenu indispensable au Thunder. C’est à se demander s’il n’est pas le troisième voire deuxième meilleur membre de son équipe cette saison, du moins en terme de régularité et de production. Inimaginable en All-Star, mais au moins on a pu en caser une sur Melo, et ça c’est propre.

____

Voilà pour ce quatrième point, concernant les phénomènes de la Conférence Ouest qui peuvent s’endormir chaque soir en pensant à leur premier All-Star Game. Qui transformera ce rêve en réalité ? Prochain bilan dans quinze jours !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top