Raptors

DeMar DeRozan veut que les Raptors puissent jouer le soir de Noël : va falloir attendre

DeMar DeRozan raptors
Source image : twitter

Que doivent faire les Toronto Raptors pour être diffusés à Noël ? C’est la question que pose DeMar DeRozan, frustré d’être encore mis sur la touche en ce jour si spécial. Ce lundi, c’est dans son canapé que l’arrière va devoir se faire plaisir.

C’est bien connu. Le jour de Noël, les rencontres les plus prestigieuses se succèdent afin d’offrir aux fans une journée entière de basket, avec le bidon rempli de dinde et des heures de digestion devant soi. Mais visiblement, les Raptors ne sont pas assez prestigieux pour la NBA, puisque cela fait 16 ans que les Raptors n’ont pas été programmés ce jour-là. Pourtant, ce n’est pas comme si on parlait d’une vieille équipe du milieu de tableau actuel : 2ème de la conférence Est avec un bilan de 22 victoires pour 8 défaites, les Canadiens se sentent floués. Et DeMar DeRozan est le premier à l’exprimer, le All-Star ne comprend pas pourquoi ils sont boudés, et il l’a fait savoir à Marc J. Spears  via the Undefeated :

« On est arrivé à un point où on soupire et on se dit juste : « encore une fois » ! C’est fou, j’ai toujours voulu dire que je jouais à Noël. […] Nous avons gagné, nous avons été une des meilleures équipe de la ligue ces dernières années. De ne pas voir ça, c’est fou. Il n’y a aucune excuse. Nous avons prouvé que nous étions une top team dans la ligue. »

Difficile de donner tord à DeMar DeRozan, depuis plusieurs années les Raptors trustent le haut de la conférence Est. Il y a 2 saisons, les dinosaures se sont même permis le luxe d’aller jusqu’en finale de conférence, une altitude qui garantit souvent une place à côté de la cheminée la saison suivante. Cette année encore, ils sont à la lutte pour la première place avec les Cavs et Boston. Mais la NBA reste un business avant tout et le Christmas Day est avant tout un énorme coup marketing. Les plus gros marchés américains sont programmés ce jour là afin de faire le maximum d’audience, car Michel et Micheline sont les premiers à s’affaler devant l’écran. Les Knicks et les Lakers sont par exemple mis en avant cette année, et les Bulls ont souvent eu droit à ce petit privilège. Malheureusement, c’est peu dire si les Canadiens n’intéressent pas tant que ça les Américains. Si on ajoute à cela un jeu sympathique mais sans superstar ces dernières années, tout comme le manque de vrai rivalité avec une autre équipe qui offre des matchs attendus par les fans – comme Cavs Warriors ou Boston Washington cette année – vous avez le menu parfait pour que la NBA vous boude. Toutes les conditions sont donc réunies pour que les Raptors ne soient pas programmés à Noël, ce qui est triste mais assez logique d’un point de vue business. Et ce même si leurs performances pourraient leur y faire prétendre, il faudra faire encore mieux pour avoir les faveurs d’Adam Silver.

DeMar De Rozan est excédé, il trouve que le travail des Raptors n’est pas reconnu à sa juste valeur. Pour lui, la reconnaissance serait d’être programmé le jour de Noël ce qui n’est toujours pas le cas. Mais c’est un jour traditionnellement réservé aux gros marchés, et ce n’est pas prêt de changer. T’as eu le All-Star Weekend il y a deux ans, c’est pas mal, non ?

Source : The Undefeated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top