One-on-One

Jonathan Isaac se fait déjà remarquer au Magic : pendant son absence, on a tiré la gueule chez Mickey

Isaac

C’est donc ça le futur de la franchise ?

Source : YouTube

Depuis son arrivée en NBA, Jonathan Isaac est considéré comme un diamant encore brut : du potentiel plein les phalanges mais encore trop frêle et peu à même d’avoir un impact immédiat dans la ligue (dans 3-4 ans, ce sera autre chose). Mais plus que son potentiel, le rookie a déjà montré à quel point il était au service de l’équipe, son travail de l’ombre faisant le plus grand bien au Magic : sa blessure est venue contrecarrer les plans de sa franchise, et l’impact s’est ressenti sur le groupe.

Car tout commençait bien à Orlando, ils étaient – il fut un temps temps – premiers de la ligue aux côtés de Boston, avec 6 victoires pour 2 défaites et des rêves de Playoffs qui se mettaient à fleurir sans que cela ne fasse rire grand monde. Sauf que celui qui souhaite continuer dans la lignée des grands numéros 1 à Orlando après Penny Hardaway et T-Mac s’est flingué la cheville et demeurait longuement absent depuis. Une entorse dont il affirmait que c’était la toute première… en carrière ! Isaac n’a plus foulé les parquets depuis le 11 novembre et une défaite à Denver, son retour était attendu de pied-ferme et il a eu lieu dimanche dernier à Detroit. Une quinzaine de minutes dans le Michigan, même tarif à Chicago trois jours plus tard, la machine était encore rouillée mais c’est peu dire si le retour du kid se faisait attendre…

Avant sa blessure, Orlando était à 8 victoires pour 4 défaites. Un échantillon trop court pour faire des conclusions hâtives, mais le rôle d’Isaac était précis et celui de ses coéquipiers aussi. Depuis que sa cheville en a eu marre et a dit stop ? Le bilan floridien est de 11 victoires pour 18 défaites, dont une série noire de 9 revers consécutifs brisée face au Thunder. Pire, la semi-dépendance du Magic à son rookie semble avoir une influence sur le style de jeu des camarades d’Evan Fournier. Frank Vogel semblait avoir trouvé la solution, mais depuis, les vieux démons de la saison dernière resurgissent. On va bien défendre en ne concédant que 85 points ? Ok, faisons pire en n’en mettant que 75. Tout le monde est en réussite et on va claquer 115 points ? Soyons encore plus infectes en défense et prenons-en 125 ! Orlando ne semble pas pouvoir attaquer et défendre correctement dans un même match, et c’est là qu’intervient le rôle déjà crucial du rookie.

Pourtant, dans les stats, l’apport de Jonathan Isaac ne semble pas vraiment conséquent : avec 6,1 points à 45,9% aux tirs dont seulement 29,4% de DisneyLand, 4,4 rebonds et tout de même 1,8 contre, le concurrent capillaire d’Elfrid Payton au Magic n’affole pas les compteurs. Mais ses bras interminables en mode Dhalsim, son implication en défense et la justesse de ses choix stabilisait le jeu du Magic. Depuis, on tire la tronche chez Mickey en cherchant de nouveau des solutions. A la décharge de Frank Vogel, son infirmerie semble meilleure que l’équipe qu’il a à sa disposition : Evan Fournier, Terrence Ross, Aaron Gordon et Jonathan Isaac récemment, tous blessés. A l’inverse, Elfrid Payton, Mario Hezonja et Bismack Biyombo sont en pleine forme. Pas vraiment ce sur quoi tablait Orlando en début de saison, qui doit aujourd’hui composer avec Hezonja et Wes Iwundu dans son 5 de départ… Alors certes, la réintégration de Payton a aussi eu son impact néfaste des deux côtés du terrain, le spacing de Vogel tombant aux chiottes avec les shampoings du meneur, mais la défense du Magic a disparu et Jonathan sera le premier à devoir avoir un impact certain sur ce côté précis du terrain.

Jonathan Isaac est de retour, et s’il n’est absolument pas dans la course pour le titre de Rookie Of The Year, Ben Simmons ayant déjà mis un terme aux espoirs de ses concurrents, il va très certainement faire le plus grand bien au jeu du Magic. Régulateur défensif et catalyseur de son équipe alors qu’il n’a que 20 ans, Frank Vogel espère récupérer son longiligne rookie au top de sa forme au plus vite. Et Mickey aussi.

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top