Lakers

Les maillots de Kobe Bryant officiellement retirés : retour sur une cérémonie hollywoodienne

C’était le moment le plus attendu de cette nuit en NBA, et même sur la planète sportive si on peut le dire ainsi. Kobe Bryant était là, sur son 31, prêt à voir les numéros 8 et 24 monter au plafond du Staples Center.

Le programme n’était pas connu, tout ce qu’on savait c’est que la mi-temps du match entre Lakers et Warriors était réservée pour l’occasion. Un gros quart d’heure pour féliciter le Mamba ? Pas assez, forcément, mais en tout cas assez pour rassembler la crème de la crème ce lundi dans l’enceinte de la franchise aux 16 titres. Jugez plutôt les têtes qui étaient présentes pour voir Kobe recevoir un hommage vibrant de la part des siens. Shaq, Bill Russell, Kareem Abdul-Jabbar, Allen Iverson, Jerry West, Magic Johnson, Paul Pierce, Elgin Baylor, James Worthy et des dizaines d’autres comme Ronny Turiaf, Derek Fisher ou Mark Madsen, il y avait de tout sur ce parquet mythique et surtout du très beau monde. Premier à prendre la parole ? Magic, évidemment, en leader et président qu’il est. Le boss a bien entendu chauffé la salle avec son petit discours protocolaire, rappelant à quel point Kobe avait marqué la franchise en étant « le meilleur à avoir porté le maillot des Lakers« . Une fois le sourire de Johnson effacé, c’est Jeanie Buss qui prenait le micro et y allait de son petit message d’amour envers son plus fidèle joueur. Elle qui avait perdu son père, qui pensait voir son icône partir, la puissante patronne de la franchise ne pouvait contenir ses larmes en remerciant une dernière fois Bryant pour toutes ces années de bons et loyaux services.

Et enfin ? Le grand moment, celui que tout le monde attendait, les étoiles plein les yeux. Kobe, dans son impeccable costard, prié de se tourner vers le coin des maillots retirés, afin de voir sa légende s’écrire une fois de plus devant ses plus grands fans. Chick Hearn, mythique commentateur des Lakers, entouré divinement par le numéro 8 d’un côté et le 24 de l’autre. Habituellement stoïque et contenant tout type d’émotion, le Mamba avait les pupilles qui pétillaient car la puissance du moment était indescriptible. Toute une carrière qui se retrouve sous ses yeux, des adversaires, des coéquipiers, des fans, un terrain, sa famille, l’arrière en profitait pour envoyer un speech des plus remarquables, plein d’humilité, de sagesse et de douceur. Pas le Kobe arrogant qu’il a pu être par le passé, mais plutôt le vénérable qui observe son monde avec fierté. Un coup d’oeil vers le passé, histoire de remercier les légendes qui ont construit le chemin avant lui. Un coup d’oeil vers le futur, en donnant tout son soutien aux jeunes Lakers qui tenteront de le suivre. Un clin d’oeil aux médias, en les saluant pour l’avoir motivé, et un bisou à sa famille, en toute humilité. Ponctué par un désormais célèbre « Mamba out« , Kobe a quitté le parquet en brillant plus que jamais : deux numéros retirés, de nombreux légendes à ses côtés, et des spectateurs qui avaient les mains bien moites. Tout ce qu’on pouvait attendre et espérer d’une telle soirée.

1 Comment

1 Comment

  1. ThreeRavens

    19 décembre 2017 à 6 h 59 min at 6 h 59 min

    Dans ce genre de cérémonie, les absents sont plus importants que les présents.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top