Bulls

Les Bulls ne veulent plus perdre : 5 victoires consécutives, Nikola Mirotic dans la course au MVP

Nikola Mirotic
Source image : nba league pass

La blague était drôle au début, mais ça va doucement se transformer en constat si les Bulls continuent ainsi. Une 5ème victoire de suite, et la dernière pas n’importe où puisque Milwaukee a dû s’incliner à domicile.

Charlotte, New York, Boston, Utah et maintenant Milwaukee donc, ça fait un beau petit sapin pour ce mois de décembre qui ne devait pas réserver de cadeau aux hommes de Fred Hoiberg. Après une série de défaites montant jusqu’à la barre des 10, les soldats venus de l’Illinois ont totalement redressé leur navire et semblent désormais trouver leur identité sur le parquet. Simple coup de vent ou vraie bourrasque à surveiller, restons sur la première option. Mais en sachant qu’il y a encore deux mois on parlait d’un fond de piscine officiellement touché par Bobby Portis et Nikola Mirotic, voir les deux hommes s’encourager afin de taper les Bucks avait quelque chose d’à la fois remarquable et complètement WTF. En effet, alors qu’un fight avait eu lieu à l’entraînement et nous avait un peu tous poussé à envisager le départ d’un des deux hommes, le statu quo a réservé une douce surprise en ces périodes de fêtes. Non seulement les deux hommes ont cartonné pour s’imposer à Milwaukee, mais en plus ils semblent retrouver des débuts de lien qui s’ils restent professionnels jusqu’ici pourraient mener à une vraie belle histoire. Celle d’un pain, qui a mené à une mini-crise, qui a mené à un réveil, et qui a mené à de belles victoires. Cinq de suite ? Impensable, trois c’était déjà osé avec Boston en dessert, cinq c’est incroyable avec les Bucks en digestif.

Et mine de rien, même si son niveau de jeu n’est pas au niveau des autres grands à son poste, Nikola Mirotic est au coeur de ce retournement de situation dans l’Illinois. Bien accompagné certes par Portis en sortie de banc, le hustle de David Nwaba et l’émergence de Kris Dunn, l’Espagnol est tout simplement invaincu sur son retour dans la rotation des Bulls : 5 matchs, 5 succès. La définition du MVP, vont nous susurrer certains fans de Chicago ayant bu un peu trop de gasoil ou de sangria, mais il faut tout de même souligner le comeback en mode boulet de canon proposé par le sniper. De 6 à 19, 24, 29 puis 22 points, Miro est loin de voir flou et ce sont ses défenseurs qui prennent cher en ce moment. C’est d’ailleurs dans la répartition des responsabilités que les bases posées par Hoiberg ont ce minimum d’efficacité, chacun trouvant sa place dans le jeu des Bulls. En sortie de banc, Bobby a carte blanche pour artiller et faire sa production habituelle. En titulaire, Valentine est discret mais apporte sa polyvalence, pendant que Dunn est davantage dans la pénétration et l’agressivité. Ajoutez Justin Holiday pour faire les sales taches avec Robin Lopez, un combo similaire chez les remplaçants avec Paul Zipser et Nwaba, et vous avez un groupe qui se bat tout simplement sur le terrain. Là est au passage le sauvetage de cette saison, potentiellement. Le fait de pouvoir créer un semblant de nouvelle identité, après quelques mois passés dans le flou le plus total et des stars qui se regardaient du coin de l’oeil. Des jeunes, de l’envie et aucune pression sur les épaules, que demander de plus ?

On parlait du match contre Utah comme une blague, puis le succès à Milwaukee comme une punchline. Bon, maintenant qu’ils sont encore invaincus, doit-on se foutre de la gueule des Bulls avant qu’ils jouent les Sixers ? On a forcément envie, et vu l’efficacité de cette technique, c’est open-bar pour aujourd’hui.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top