Mavericks

Dirk Nowitzki est chaud pour faire une dernière saison en NBA : Papy a encore du jus !

Dirk Nowitzki

Il n’est plus qu’à 831 points de dépasser Wilt Chamberlain (5ème) au classement des meilleurs marqueurs all-time. Forcément ça motive.

Source image : Youtube

Que les fans de Dallas se rassurent, Dirk Nowizki ne compte pas s’arrêter là. S’il n’a pas encore pris sa décision définitive, il a confirmé qu’il comptait bien retourner sur les parquets pour sa 21ème saison en NBA.

À 39 ans, Dirk Nowitzki n’a plus rien à prouver dans la Grande Ligue. Premier MVP européen de l’histoire, il est l’homme d’une seule franchise, les Dallas Mavericks, avec qui il est allé chercher une bague de champion en 2011, raflant au passage le trophée de MVP des Finales. Mais l’homme à la crinière blonde n’en a pas fini avec le basket, pour notre plus grand plaisir. Le vétéran réalise jusqu’ici une saison pleine, il n’a manqué aucun match et il ne voit donc aucune raison de ne pas honorer sa dernière année de contrat l’an prochain. Les Mavs n’y voient pas non plus d’inconvénient, l’ailier-fort ne touchant que cinq millions de dollars par an. Il sera parfait pour encadrer les jeunes joueurs des Mavs comme Dennis Smith Jr. et le prochain rookie puisque les Texans devraient finir assez bas au classement et ainsi obtenir un pick de draft élevé. Ils sont pour l’instant derniers à l’Ouest avec un bilan de 8 victoires pour 21 défaites. C’est lors d’une interview donnée à Eddie Sefko pour le Dallas Morning News que l’Allemand a évoqué avec plus de précision son futur :

« Je ne vais pas dire que je serais de retour à 100% mais ça y ressemble. Je me sens bien, jusqu’à présent j’ai joué tous les matchs, j’aimerais beaucoup jouer l’ensemble des 82 matchs. Ce serait dingue à l’age de 39 ans. Nous verrons comment le corps se sent. Jusqu’ici tout va bien. »

Mais l’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage. On touche donc du bois pour que le bon vieux Dirk ne se blesse pas, car il a ajouté une précision, son retour sur les parquets pour la saison 2018-19 est conditionné au fait qu’il ne connaisse pas de rechute comme l’an dernier où il avait manqué plus de deux mois de compétition. Pour cela, Dirkules s’économise. S’il a disputé tous les matchs des Mavericks, il connait cette année son plus faible temps de jeu depuis son année rookie. Il joue 25 minutes par match pour un bilan de 11,1 points et 5,6 rebonds avec une adresse remarquable à 3-points de 42%, une distance à laquelle il n’a jamais autant tiré (près de 40% de ses tirs). S’il continue sur sa moyenne de point actuelle, il ne lui manque que 80 matchs pour passer devant Wilt Chamberlain et devenir le cinquième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA. Forcément, ça motive.

Tonton Dirk veut encore distribuer du plaisir aux fans de basket. Malgré des saisons difficiles collectivement, l’amour du jeu et de la compétition le fait se lever chaque matin afin de préparer son corps meurtri à la bataille. Son physique déclinant, il a su se réinventer. Il joue moins, souvent au poste de pivot, tire mieux et plus régulièrement à 3-points. C’est la marque des grands, des joueurs au QI basket supérieur. Il ne nous reste plus qu’a lui souhaiter de rester en bonne santé et à profiter de ses derniers mythiques fadeaways au poste.

Source texte : Dallas Morning News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top