Mavericks

Nerlens Noel ne regrette pas d’avoir rejeté l’offre à 70 millions de Dallas : le bout du banc des Mavs semble confortable

Nerlens Noel

Alors Nerlens, bien installé ?

Source : Youtube

La carrière de Nerlens Noel n’est décidément pas un long fleuve tranquille, le pivot prometteur croupi actuellement en bout de rotation chez les Dallas Mavericks. Une situation étonnante pour un joueur qui s’est permis le luxe de refuser un contrat de 70 millions sur 4 ans cet été.

Nerlens Noel était l’un des chouchous de la draft 2013, il tombe finalement à la 6ème place en raison d’une blessure et via un trade, il se retrouve aux Sixers. Comme tout bon rookie de Philadelphie il ne peut jouer lors de sa 1ère saison en NBA, sa blessure se révélant plus grave que prévu. S’en suivent deux saisons correctes individuellement bien que difficiles collectivement. L’an dernier l’émergence de Joel Embiid aux Sixers lui fait comprendre qu’il doit s’exporter pour réussir, d’autant qu’il doit jouer pour négocier au mieux son nouveau contrat en fin de saison. Le pivot est échangé aux Dallas Mavericks. L’adaptation se passe bien et les Mavs souhaitent le conserver. Le voici avec quatre ans de contrat et 70 millions de dollars sur la table. Mais, sûr de sa valeur, Noel repousse cette offre et prend la qualifying offer de Dallas a 4 millions la saison. Il se donne ainsi un an pour exploser et prétendre à un plus gros contrat à l’été 2018. Voilà pour le plan de carrière de Noel, mais il n’y a que dans les films que tout se passe comme prévu. Déjà son coach n’est pas fan du joueur, il aurait glissé au proprio que si Noel signait pour 70 millions sur quatre ans c’était ok, mais qu’il ne fallait pas offrir plus d’argent pour un tel joueur. Du coup cette année le joueur est benché, et il ne comprend visiblement pas pourquoi comme il l’a dit au Bleacher Report :

« Je n’en ai aucune idée. Je sais que je travaille dur et que je me concentre afin d’être toujours prêt quand mon numéro est appelé »

Cette année, son rôle a très largement décru, son temps de jeu n’est plus que de 12 minutes pour 4 points marqués. Si on ajoute à cela des problèmes de comportement – il est allé se chercher un hot dog dans la salle média à la mi temps d’un match – et plus récemment sa blessure au pouce nécessitant une opération, sa côte est en chute libre. Les Mavs en plein tanking doivent-ils essayer de se débarrasser de lui via un échange, son petit contrat étant facilement tradable ? La gourmandise du joueur ne va pas inciter les équipes qui pourraient l’accueillir à penser qu’il restera au delà de cet été car il semble vouloir aller vers le plus offrant. Mais s’il ne joue pas, Noel et les Mavericks seront perdants. Pas de quoi inquiéter le joueur qui a confiance en son talent et assure ne rien regretter, c’est en tout cas le discours qu’il a tenu toujours pour Bleacher Report :

« Je ne regrette rien, je ne suis pas nerveux parce que je connais mes qualités. Je sais de quoi je suis capable. Je dois simplement avoir l’opportunité de le montrer. »

Après des années en demi-teinte à Philly, Noel semblait être au bon endroit à Dallas, mais son refus de l’offre de 70 millions sur 4 ans des Mavericks n’est peut-être pas le meilleur choix qu’il ait fait. Depuis entre blessure et comportement inapproprié, il squatte le banc et son avenir s’assombrit. Le jackpot s’éloigne pour Nerlens…

Source texte: Real GM

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top