Thunder

Paul George a prévu les boules Quies : l’ailier s’attend à des huées pour son retour à Indianapolis

Paul George
Source image : YouTube - Nike

On l’a attendu ce match, on l’a attendu. Bien que Paul George ait déjà rejoué contre les Pacers en tout début d’année, celui-ci aura une saveur toute particulière. Enfin un retour dans la salle dans laquelle il a évolué en NBA jusqu’à maintenant. Alors, faut-il s’attendre à une vidéo hommage ou une bronca d’enfer ? Visiblement, Paulo a déjà une idée.

Avant le come-back de Melo à New York samedi, c’est au tour de Paul George de rentrer dans son ancien chez-lui. Celui-ci sait déjà à quel accueil il aura droit cette nuit. Sa demande de transfert a été vécue comme une véritable trahison pour certains fans des Pacers alors qu’il a quand même donné sept saisons à son ancienne franchise, une finale de Conférence et surtout du renouveau. Il a réussi à apporter la relève après la période Reggie Miller, quand Danny Granger commençait à tirer la langue. Certes, il y a eu une saison presque blanche suite à sa terrible blessure lors de l’été 2014 avec Team USA, mais les Pacers des années 2010 seront surtout les années de PG24 puis de PG13. Il a pu se confier à Fred Katz du Norman Transcript il y a quelques heures par rapport à son retour dans son ancienne ville ce soir.

“Des huées. Je ne pense pas que ça se passera autrement. Les fans des Pacers seront plus nombreux que les fans de Paul George. J’ai hâte d’y être. Peu importe la raison, je serai hué, mais je l’accepte. Je vais même m’en servir.”

Alors oui, il n’y a pas de loyauté dans le sport. Tout du moins pour certains joueurs. Il a pu suivre de près ou de loin aux différents retours de KD à la Chesapeake Arena en début de saison ou la saison passée. La plaie était tellement ouverte depuis 2016 que l’on peut penser que ça ne se tassera pas de sitôt. En réalité, la comparaison est plus juste avec le départ de Kyrie Irving qui avait également réclamé un départ à son management cet été. Le climat était tendu lors du retour de l’ancien meneur des Cavs à la Q Arena mais la blessure précipitée de Gordon Hayward avait calmé les ardeurs des fans et le meneur avait ainsi pu éviter les sifflets le reste de la rencontre. Maintenant, comme Paulo l’a expliqué, c’est un joueur professionnel. Il doit passer au-delà de l’aspect affectif et se concentrer sur le jeu, le Thunder en aura énormément besoin.

En tant qu’amateur de sport et plus particulièrement de NBA, on ne souhaite à aucun joueur de vivre ce type de situation. Mais les sifflets du public font partie du jeu et PG n’a pas le luxe de s’émouvoir de ça alors que le Thunder est hors du Top 8 à l’Ouest à l’heure qu’il est. Il devra aborder cette rencontre comme les autres, sans se tromper de vestiaire en arrivant à la Bankers Life Fieldhouse.

Source : NBC Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top