Cavaliers

LeBron James répond à James Harden coup sur coup : 25 points et 17 passes pour plumer les Hawks

LeBron James
Source image : NBA League Pass

Chaque soir est une occasion de poser une feuille en plus dans son dossier MVP. James Harden fait son taf de son côté ? LeBron James répond. Et cette nuit, ce sont les Hawks qui ont encore pris tarif face à leur pire cauchemar humain.

C’est limite si les deux hommes doivent se jeter des défis sur WhatsApp, tant ils dominent sur le terrain. Il y a à peine quelques heures, Harden permettait à son équipe de s’imposer à domicile, avec 26 points et 17 passes décisives. Un record personnel égalé dans la catégorie des caviars, une victoire assurée face aux Pelicans, on attendait donc la réponse du King du côté de Cleveland. Et le calendrier y mettait du sien, car c’est la franchise d’Atlanta qui se déplaçait dans la Quicken Loans Arena du cyborg. Manque de chance pour Dennis Schröder et ses potes, il n’y avait qu’un seul exploit d’autorisé cette saison. C’était en tout début de campagne, les Hawks avaient quitté la Q avec la gagne, lorsque les Cavs se cherchaient encore dans leurs rotations. Après un second affrontement en Géorgie qui s’était terminé positivement pour Cleveland, c’est dans l’Ohio que tout le monde se rendait et LeBron voulait s’assurer personnellement que l’affaire ne serait pas serrée cette fois-ci. Trois quart-temps auront suffit pour que James rappelle aux visiteurs que leur maillot était sa serviette préférée. Taurean Prince, Kent Bazemore, Jean-Michel Random, tous ont tenté de se farcir le numéro 23, tous ont fini sur un highlight à la passe ou au scoring. C’était ce genre de match qui rappelait à quel point LBJ peut surfer sur une partie sans même verser une goutte de transpiration, et c’est notamment dans la distribution que le monstre régalait cette nuit.

Quelques 17 passes décisives, record en carrière égalé, et pas des petites offrandes de CM2. LeBron était dans son univers full-disrespect, qui consiste à lâcher des passes dans le dos avec effet dans tous les sens, à finir certains moves au poste à une seule main, à mettre en avant certains de ses coéquipiers qui n’ont pas forcément la lumière quotidienne sur leur profil. Wade absent ? Pas de problèmes, tout le monde derrière l’arc et distribution automatique de passes décisives pour anéantir les espoirs des Hawks. Neuf bombes rentrées dans le premier quart, treize à la mi-temps, vingt sur la rencontre, ce genre de bombardement qu’Atlanta connaît bien face au King. Alors certes, ce n’est pas une victoire contre les Hawks qui va soudainement attirer les louanges et les applaudissements, mais quand LeBron est trop facile et qu’il humilie ses adversaires, il faut qu’on en parle. Déjà pour mettre en avant ce niveau de facilité dans le jeu, ensuite pour souligner le sujet principal de ce papier qui est la course au MVP. En voyant le level auquel Harden joue chaque soir, il est difficile de prendre un day off du côté de Cleveland. La moindre rencontre est une opportunité pour un des deux hommes d’attirer les regards des observateurs sur eux. Et dans ce marathon de la performance qui nous tiendra en haleine jusqu’en avril, c’est au tour de LeBron de recevoir ses fleurs. Autant prévenir tout de suite l’ailier même s’il le sait très bien, le barbu des Rockets est le premier à voir sa performance et à préparer son prochain récital. Ce sera face aux Spurs ce vendredi, la date est déjà entourée.

Un coup c’est toi, un coup c’est moi. Un soir c’est au scoring, le lendemain c’est à la passe. James Harden et LeBron James se répondent tous les jours, on n’a que notre popcorn et nos yeux pour vivre ça : messieurs, régalez-nous autant que possible.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top