Warriors

Preview Warriors – Blazers : voyage coriace pour les potes de Damian Lillard, le club Med c’est fini

Blazers
Source image : OregonLive

Ça y est, c’est le début du petit road trip pour Portland. Après avoir été battu contre le Houston d’un James Harden godlike, Lillard et compagnie devront se défaire des champions en titre qui pourront compter sur un Durant en mode MVP avec l’absence de Stephen Curry. Ce soir, ça sera le match à regarder, surtout que les Trail Blazers aiment plutôt jouer les Warriors. Rendez-vous 4h30, pas d’excuse.

Après quatre défaites en quatre matchs au Moda Center, les Blazers doivent se relancer. Quelle plus belle relance qu’une victoire à l’Oracle Arena ? Les matchs contre les Bucks, les Pelicans et les Wizards étaient largement prenables, il a manqué une défense sérieuse, surtout sur les lignes arrière. Dame a beau faire des efforts, C.J McCollum semble moins performant que son bras-droit. Il a bien essayé de contenir la barbe par moment, mais quand on ne fait pas d’effort durant l’année, c’est difficile de s’y mettre au dernier moment et c’est Noah Vonleh qui a mangé par conséquent. Un peu comme un étudiant lambda avant les partiels de janvier. A contrario, offensivement, il n’y a pas trop de problème même avec l’absence de Jusuf Nurkic. Souvent, les protégés de Terry Stotts ont mené au score et le duo d’arrière ont quand même cumulé 63 points contre les Texans, des points qui ne seront pas de trop ce soir contre la meilleure attaque de la ligue.

Une attaque qui aura permis aux Warriors de mettre près de 119 points de moyenne sur les six dernières victoires. Six succès glanés durant un road trip à l’Est qui a permis à Durant et consorts de faire le plein de confiance. Peut-on dire que GS en a vraiment besoin ? On peut en douter mais ça fait toujours du bien. Certes, Curry ne sera pas là pour apporter du capital point, mais les Warriors pourront compter sur KD ou Klay Thompson. En fait, l’écueil des joueurs de Steve Kerr sera comme souvent leur suffisance. Bien qu’ils aient montré du sérieux lors de leur road trip à l’Est, cette même suffisance est un des défauts de Golden State cette saison. “Comment ça on joue une équipe qui n’est pas candidate au podium ? Bon bah allez, on se pose, petite bière et on joue comme si on était contre Tourcoing”. En première ligne, Durant devra se discipliner s’il ne veut pas voir les Blazers les mettre en difficulté. Sur les derniers matchs, c’est ce qu’il a montré en mode MVP.

Au niveau des match-up, très clairement on aurait aimé un duel Curry – Lillard, mais le duel de scorer et de leader Lillard – Durant fait quand même plaisir à voir. Au niveau du scoring, il n’y a pas trop de craintes à avoir, les deux joueurs pourront apporter la trentaine sans trop de souci. Non, on les jugera plutôt sur leur leadership : Dame a fait de gros progrès, KD est mis en avant par l’absence de Steph. Ainsi, si le numéro 0 de Portland fait le taff, on lui donnera l’avantage mais il y a fort à parier sur le fait que Durant voudra fermer quelques bouches sur cet axe précis. Par ailleurs, les lieutenants seront plus importants que jamais. Klay Thompson devra suppléer Curry au scoring et par moment sur la création quand Kerr fera tourner. De l’autre côté McCollum devra apporter numériquement avec l’absence probable de Jusuf Nurkic. Une absence qui va nous donner le privilège de voir Meyers Leonard dans le cinq comme contre Houston. Il a été très propre contre les Rockets avec 12 points et un 5/6 au tir en 20 minutes. Sauf que ce soir, il faudra se jouer d’un des meilleurs duos de défenseurs de la ligue plus connu sous les noms de Draymond Green et Zaza Pachulia.

Pour ceux qui se sont sentis floués avec le 91-81 entre les Pistons et les Celtics hier doivent être debout à 4h30. Quand ça finira en 133-131 avec une prolongation, trois AVC dans les travées de l’Oracle Arena, il ne faudra pas venir pleurer en se levant pour aller au travail.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top