Sixers

Jahlil Okafor adresse une lettre aux Sixers : il a eu plusieurs mois pour la préparer celle-là

Jahlil Okafor

Adieu Philly !

Source image : YouTube

Quelques jours à peine après son transfert à BrooklynJahlil Okafor a tenu à adresser une belle lettre à ses anciens collègues. Comme Tony Wroten, il aura vécu presque toutes les étapes du Process mais il ratera bien la plus intéressante, à savoir la dernière.

Même si on a parfois tendance à l’oublier, le pivot a bien été choisi en troisième position de la Draft 2015 par les Sixers. Les doutes sur la santé de Joel Embiid avaient poussé Philly a sélectionner un autre intérieur de talent la saison suivante. Sauf que la suite ne s’est pas passée exactement comme prévue. Entre ses déboires lors de ses sorties nocturnes et un jeu peu adapté à la NBA moderne, Okafor a vu petit à petit son temps de jeu se réduire avant d’être définitivement doublé par Joel Embiid, Dario Saric ou Amir Johnson. Cette saison, l’ancien de Duke n’a participé qu’à deux matchs et est complètement sorti de la rotation. Frustré, il l’avait alors fait savoir au management de Phila pour demander à être coupé ou échanger. Mais Bryan Colangelo ne semblait pas pressé et a d’abord refusé plusieurs offres avant de trouver un accord avec les Nets en fin de semaine dernière. Ouf ! Jahlil va enfin pouvoir rejouer au basket. Il monte de quelques centaines de kilomètres plus au nord en compagnie de Nik Stauskas tandis que Trevor Booker fait le chemin inverse. Suite à ce transfert, le néo-Net a tenu à revenir sur son passage à Philadelphie sur son compte Instagram.

PHILADELPHIA. What a ride it has been. Thank you to the entire organization, fans and city; I appreciate you allowing me to fulfill my dream of becoming an NBA player. The last two years I have learned more than I could have ever imagined, and I would not change a single thing about the journey. Grateful for the times I’ve done well, and the times I have not. Philly, the process y’all trusted is in full affect and something to be proud of; as much as you guys have been through you deserve it! Much love to the guys on the team and the staff, I watched first hand the work that was put in to get to this point, and I’m very happy for you all. HELLO BROOKLYN! I’m so grateful for this new opportunity that was given to me and I am going to make the most of it. Let’s get it BK. I’m ready. #WeGoHard

Une publication partagée par Jahlil Okafor (@jah8) le

“PHILADELPHIE. Quelle aventure ce fut. Merci à toute l’organisation, la ville et les fans : j’apprécie le fait que vous m’ayez permis de vivre pleinement mon rêve de devenir un joueur NBA. J’ai plus appris que ce que je n’aurais jamais imaginé lors de ces deux dernières années et je ne changerai absolument rien de ce périple. Je suis reconnaissant des moments où j’ai été bon comme ceux où je ne l’ai pas été. Philly, le Process dans lequel vous croyez tous est parfaitement accompli et c’est quelque chose dont vous pouvez être fiers : vous le méritez ! Beaucoup d’amour pour les gars de l’équipe et du staff. J’ai pu constater de mes yeux tout le travail qu’il fallait pour en arriver là, et je suis si heureux pour vous tous. BONJOUR BROOKLYN ! Je suis si reconnaissant pour la nouvelle opportunité qui m’a été donné et j’en profiterai à fond. C’est parti Brooklyn. Je suis prêt #WeGoHard”

A défaut d’avoir des certitudes sur son avenir, Jahlil Okafor aura au moins une seconde chance. Il n’y a rien de pire pour un joueur NBA, de surcroît un jeune joueur, que de rester cloué en bout de banc sans rien pouvoir faire. A Brooklyn il retrouvera le numéro deux de la Draft 2015 : D’Angelo Russell, lui aussi en quête de rédemption après des débuts en-deçà des attentes à Los Angeles. Il pourra compter sur l’ancien meneur des Lakers étant donné que leurs parcours sont assez similaires : des joueurs au cœur du projet de reconstruction à qui on a promis un grand avenir, des difficultés dans la vie sociale et extra-sportive avant de se faire barrer la route par des jeunes plus dans le vent comme Lonzo Ball ou Joel Embiid. On peut s’attendre à une belle cohésion entre deux joueurs talentueux qui devront prouver ensemble que mentalement ils sont là. C’est ce que l’intérieur de 21 ans a voulu exprimer dans son post Instagram. Il a pu faire partie du Process, mais il a su prendre du recul avant de se relancer du côté du borough new-yorkais.

Bon courage cher Jahlil, le climat de Brooklyn sera peut-être plus adapté, il y aura sans doute plus de place dans le roster. Bien qu’il y ait des joueurs comme Tyler Zeller ou Timofey Mozgov, tu as largement de quoi te faire de la place dans la peinture noire du Barclays Center.

Source : Instagram

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top