Blazers

Preview Blazers – Rockets : des équipes aux dynamiques opposées, avantage aux visiteurs

Damian Lillard - Al Faruq Aminu

Houston reste sur huit victoires de suite, dont quatre à l’extérieur alors que Rip City a perdu ses trois derniers matchs à la maison.

Source image : Twitter / @Blazersedge

Les Rockets terminent leur court road-trip dans l’Oregon cette nuit alors que les Blazers finissent un home stand d’une semaine avant de quitter leur base pour les cinq prochaines rencontres. Conclure sur une bonne note, voici sans doute l’idée de Terry Stotts ou de Mike d’Antoni à l’approche du match de ce soir. L’addition, ce sera donc à 4 heures, cette nuit.

Terminer sur une bonne note, c’est bien, mais derrière, il y a des il y a des parcours différents. Sur trois matchs à la casa, les Blazers n’en ont remporté aucun. Bien que les équipes ayant rendu visite à Portland étaient difficiles à jouer, une victoire contre les Bucks, les Wizards ou même les Pelicans aurait fait du bien. On parle de très bonnes équipes mais pas de superteam non plus. En réalité, la rencontre de ce soir sera la plus complexe à gérer pour les soldats de Rip City. Les Rockets arriveront en tant que leaders incontestés de la Conférence Ouest avec une très belle série en cours de huit victoires consécutives. Ensuite, les Texans enchaîneront avec sept matchs dans leur arène, la plupart face à des équipes très abordables : les deux franchises de L.A., les Bucks, les Pelicans, les Hornets, le Jazz et les Spurs se rendront au Toyota Center. Ainsi voir la win-streak se prolonger à 16 matchs ne paraîtrait pas surprenant, mais pour ça, il faudra s’imposer ce soir.

Portland, actuellement sixème à l’Ouest n’est pas à la dérive, mais les derniers matchs ont montré les limites de l’effectif. Tout d’abord, le banc et les rotations de Terry Stotts sont à revoir : contre les Wizards, il n’y a eu que 13 points de la part des remplaçants. Ces joueurs sont en réalité plus irréguliers qu’autre chose. Meyers Leonard peut sortir 15 points et 10 rebonds un soir et être à 2 unités de chaque le lendemain. Contre une équipe aussi complète que les Rockets, il faudra être très sérieux et prendre les points quand ils viennent. Un sérieux que l’on attend également en défense. Certes, Lillard fait des efforts de l’autre côté du terrain. Mais ce soir, il va falloir que C.J. McCollum et compagnie s’y mettent sérieusement. Ce n’est pas Tim Frazier en face, mais bien un Harden remonté qui a le MVP en ligne de mire. Les progrès constatés depuis le début de la saison devront donc être validés cette nuit (5ème de la Ligue avec 100,2 points encaissés par match).

James Harden fera bel et bien partie du duel central de la rencontre. Nous avons surement deux des meilleurs backcourts de la Ligue entre le duo Paul-Harden et Lillard-McCollum. Offensivement surtout, car les références défensives de ces joueurs sont assez limitées exceptées la présence régulière de Fruit dans la All-Defensive Team. Il va falloir scorer et mettre les shoots car ça va aller très vite. Mais la différence pourrait se faire dans la raquette où Jusuf Nurkic (cheville) manquera à l’appel et risque de coûter cher à ses coéquipiers. Avec tout le respect que l’on a pour Ed Davis ou Zach Collins, Clint Capela devrait se régaler dans la peinture ce soir. Le Suisse se nourrit exclusivement des passes de CP3 et il s’est habitué au caviar cette année. Ce sont les monteurs du Top 10 de la nuit qui risquent d’être content, les fans des Blazers un peu moins.

C’est l’un des matchs les plus intéressants de la nuit. Il y aura comme un parfum de Playoffs au Moda Center. Car oui, il n’est pas impossible que Blazers et Rockets se retrouvent en avril.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top