Timberwolves

Les rotations de Tom Thibodeau ne plaisent pas à tout le monde : le banc des Wolves grogne, les fans aussi

Wolves

Parmi les 10 joueurs les plus utilisés cette saison, 4 sont des joueurs des Wolves.

Source image : NBA League Pass

Le sempiternel débat autour des rotations de Tom Thibodeau connait un nouveau rebondissement. On rapporte outre-Atlantique que la grogne monterait dans le vestiaire des Minnesota Timberwolves. En cause, le management de Thibs. De quoi apporter de l’eau au moulin de ses détracteurs.

À première vue, tout va bien du coté des Wolves. Avec un bilan de 15-11, l’équipe est quatrième de la Conférence Ouest. Mais à y regarder de plus près, la franchise a une très mauvaise défense, encaissant près de 107 points par match. Si l’attaque compense un peu, la différence n’est que de 0,7 points en faveurs des Loups. Heureusement, l’équipe compte dans ses rangs Jimmy Butler, joueur clutch par excellence qui prend les choses en main lors des fins de matchs serrées. Le bilan de coach Thibodeau est donc mitigé, réputé comme défensif, il n’arrive pas à inculquer ses valeurs à son équipe. Selon Kevin O’Connor de The Ringer, il y aurait des “problèmes d’alchimie” dans le vestiaire.

“Peut être un peu à cause de Towns, qui ne fait pas assez d’efforts mais aussi avec les gars du banc. Ils ne sont pas satisfaits des rotations et de leurs temps de jeu.”

Rotations, le mot est lâché ! Une critique dont Thibodeau a déjà fait l’objet lors de son passage aux Bulls. Notamment lorsqu’il avait laissé Derrick Rose sur le parquet lors d’un match de Playoffs contre les Sixers. Match considéré par beaucoup comme gagné, à l’issue duquel le meneur se fera les croisés. Le coach n’a pour autant pas changé de philosophie. Pour gagner un maximum de matchs, il fait jouer les meilleurs, quitte à ce qu’ils se fatiguent voir se blessent. Il suffit de jeter un œil au classement des 10 joueurs les plus utilisés cette saison dans la Ligue où figurent quatre membres des Wolves. Andrew Wiggins est le premier de ce classement, il a déjà joué 960 minutes soit près de 37 minutes par match. Karl-Anthony Towns est quatrième avec 900 minutes, soit 35 par match. Suivent enfin Jimmy Butler et Taj Gibson avec respectivement 886 et 863 minutes, aux 7 et 10ème places. Dans les rotations, seuls Dieng, Jones et Crawford ont un temps de jeu respectable, ce qui en plus des problèmes d’ordre physique, frustre les joueurs cantonnés au DNP. Une stratégie risquée d’autant plus qu’à Minneapolis, certains fans lui reprochent aussi la blessure de Zach LaVine l’an dernier. Quelles seront leurs réactions si un titulaire se blessait à nouveau gravement ?

Un coach qui peine à trouver la bonne formule défensive, obligé d’utiliser ses meilleurs joueurs à plein régime dès le début de la saison, un vestiaire divisé, sale ambiance à Minny. Les titulaires auront-ils assez de gaz au moment d’aborder les Playoffs, le vrai objectif des Wolves cette saison ? On l’espère sinon on imagine déjà s’abattre les critiques sur Tom Thibodeau et sa gestion des temps de jeu douteuse.

Source texte : The Ringer


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top