Warriors

Kevin Durant face à ses responsabilités : le MVP 2014 doit prendre le relai en l’absence de Stephen Curry

Kevin Durant

KD peut marquer des points à tous les niveaux lors de ce mois de décembre.

Source image : Youtube

Parti du Thunder pour rejoindre une équipe de stars à Golden State en 2016, Kevin Durant va devoir montrer qu’il n’a pas perdu son leadership lors des prochaines semaines. Avec la blessure de Stephen Curry, l’ailier récupère temporairement le statut de franchise player.

L’information a déjà été traitée en long et en large sur notre site, l’entorse contractée par le meneur des Dubs n’est pas forcément une si mauvaise nouvelle que cela. Chef Curry va pouvoir profiter des deux prochaines semaines pour reprendre des forces et soigner ses articulations – il souffrait également du poignet – alors que le calendrier de Golden State semble plutôt favorable au mois de décembre. Mais les Warriors ne sont “que” deuxièmes de la Conférence Ouest et leur retard sur Houston ne va pas se combler tout seul. En attendant d’en savoir plus sur la date de retour exacte du MVP unanime, c’est donc KD qui va devoir prendre, seul, les rênes de cette équipe pour montrer la voie du succès à ses coéquipiers. Quoi qu’on en dise, le produit des Longhorns sait ce qu’implique de conduire une franchise qui gagne, lui qui avait déjà mené Oklahoma City jusqu’aux NBA Finals en 2012 face au Heat. Certes, il a eu tendance à partager les responsabilités depuis son arrivée en Californie, mais le leadership est aussi l’une des raisons pour laquelle il est venu à Oakland il y a un peu plus d’un an.

MVP des Finales en juin, il avait déjà joué ce rôle de leader face aux Cavaliers même s’il a été bien épaulé par Stephen Curry sur l’ensemble de la série. Aujourd’hui, Durant se retrouve face à un défi intéressant. Klay Thompson et Draymond Green sont des All-Stars aguerris mais c’est bien lui qui doit penser à fermer la porte à clé en partant et qui doit montrer l’exemple sur le parquet. Non pas qu’il ne le faisait pas déjà en présence de Stephen Curry, mais ses statistiques de la saison sont légèrement en baisse par rapport à l’année dernière et il se trouve pour l’instant derrière le fils de Dell dans les premiers MVP rankings ou au scoring des Warriors. Encore une fois, rien de grave ni même d’anormal avec autant de talents présents autour de lui, mais ce mois de décembre peut lui permettre de remettre les pendules à l’heure. En récupérant le titre de meilleur marqueur de son équipe d’abord, mais surtout en donnant l’image d’un vrai leader capable d’assumer ses responsabilités lorsqu’il le faudra.

Vous voyez où on veut en venir. Il va falloir arrêter avec les fautes techniques et les expulsions à répétition. Surtout quand elles sont largement évitables, comme lundi face aux Pelicans de DMC par exemple. Les Warriors comptent sur leur grande tige pour assurer le scoring et même la distribution sur certaines séquences. Ils ont besoin d’un joueur concentré sur le jeu et ses shoots plutôt qu’à vouloir donner une image de bad boy qui ne lui sied pas dans les médias. D’autant qu’aucun adversaire ne paraît vraiment insurmontable pour Golden State dans les prochains jours. Le plus compliqué à gérer sera sûrement cette fin de road-trip à Charlotte, puis à Detroit. Mais ensuite, les champions en titre recevront Portland, Dallas, Memphis, les Lakers et les Nuggets avec un petit déplacement chez les Gens du Lac au milieu. Rien d’ultra angoissant pour les Warriors, même privés de Stephen Curry. Si bien que lors de ces huit matchs, l’objectif sera au moins d’en remporter sept si ce n’est l’intégralité. Le choc face à Cleveland le jour de Noël est encore loin et le meneur pourrait être de retour avant cela mais on suivra de près les prochains rendez-vous de KD pour voir s’il n’a pas perdu son sens du leadership depuis son départ du Thunder.

Avec 24,6 points, 6,4 rebonds et 5 assists, les moyennes actuelles de Kevin Durant se rapprochent de celles de sa saison sophomore. Les quinze jours à venir doivent lui permettre de rehausser tout ça en montrant à Stephen Curry qu’il peut s’éclipser sans crainte pour recharger les batteries pendant quelques semaines. Peut-être même que KD va réussir à regarder ses coéquipiers prendre des lancers-francs importants dans le money-time…


1 Comment

1 Comment

  1. MagictheGoAT32

    6 décembre 2017 à 18 h 58 min at 18 h 58 min

    (KD’s leadership)+(KD’s IQ)=la tête à toto

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top