Grizzlies

Mike Conley se sent responsable du désastre à Memphis : « Nous n’en serions pas là si je jouais »

Gasol Conley

Ça commence à s’impatienter à l’infirmerie.

Source image : YouTube

C’est le souk chez les Grizzlies. Entre les mauvais résultats et l’éviction du coach David Fizdale, Mike Conley estime qu’il a sa part de responsabilité dans le fiasco de Memphis. En même temps, vu le salaire du meneur, ses performances décevantes et ses passages à l’infirmerie plus réguliers que ceux de Chandler Parsons, il a quelques raisons de se sentir coupable.

« Mon rôle est d’être médiateur. »

La phrase est du natif de l’Arkansas qui doit assumer son statut de franchise player en tant que joueur le mieux payé de l’effectif. A 30 ans, il fait office de véritable leader aux côtés de Marc Gasol, avec qui il partage ce rôle officieux dans le vestiaire. Justement, ce dernier est à l’origine de l’éviction de David Fizdale et le produit d’Ohio State se sent coupable sur ce coup de ne pas avoir géré la situation entre le joueur et l’ex-entraîneur des Grizzlies. Est-ce la peur d’être coaché par J.B. Bickerstaff ou simplement la volonté de prendre enfin en main sa franchise qui a poussé le meneur de déclarer ceci au Memphis Commercial Appeal ? Toujours est-il que Conley a hâte de revenir pour pouvoir prêter main forte à son équipe.

« C’est stressant car je n’ai plus aucune carte en main, je ne contrôle rien. Je ne peux pas être sur le parquet pour aider ni pour consoler mes coéquipiers. C’est très difficile de rester sur le côté et de subir sur le banc parce que je sais que nous n’en serions pas là si je jouais. C’est pour ça que je ressens une forme de responsabilité pour l’ensemble des événements récents. C’est très dur pour moi. Nous ne sommes plus l’équipe que nous avons pu être il y a quelques semaines. Je sais que quand je reviendrai, nous serons une équipe complètement différente. »

Alors oui, ton come-back est plus qu’attendu cher Mike. Sur les dix premiers matchs disputés en l’absence du meneur de Memphis cette saison, les Grizzlies n’en ont remporté aucun – ils viennent de rompre cette série face aux Wolves. Mais on en attend plus de cette équipe, même lorsque l’ancien joueur le mieux payé de la Ligue est actif. Le début de saison de Conley est satisfaisant, mais sans plus. Il est loin du niveau attendu lors de la signature de son contrat record en 2016. Avec 17,1 points, 2,2 rebonds et 4,1 passes de moyenne, on est très loin des standards et du niveau du joueur qui faisait partie des meilleurs postes 1 il y a encore quelques mois. Être un joueur talentueux, avoir un gros contrat et du talent ne suffisent pas en NBA. Surtout quand on veut et quand on doit être le franchise de son équipe. Mais bon, chef Conley est confiant et on a envie de le croire même si c’est compliqué. On se rappelle encore de ce visage masqué de retour en pleine série de Playoffs contre les Warriors alors qu’il souffrait de plusieurs fractures au niveau du visage et avait une terrible migraine. C’est aussi ça, un vrai leader. Savoir serrer les dents pour montrer l’exemple.

« Après le dernier incident, ils [les docteurs, ndlr] m’ont dit que mon tendon d’Achille pourra se rétablir complètement. Il faut juste attendre qu’il se soigne correctement. Je fais aussi vite que je peux pour revenir le plus rapidement possible. Je ne dirai rien mais il se peut que je ressente encore une gêne. Je pourrais ne rien dire aux entraîneurs pour retourner sur les terrains plus rapidement. Je fais ça depuis des années. Mais j’essaye d’être intelligent et de ne pas trop presser la chose même si c’est frustrant. Je sais que je n’aidais pas l’équipe vu comment je jouais. »

Maintenant, il va falloir assumer le contrat et ses responsabilités. Il est loin d’être le seul fautif mais il ne compense pas la mauvaise gestion du front office de Memphis actuellement. Allez, une dose de morphine et on attend un Mike Conley en pleine forme pour tenter de remettre les oursons sur les rails !

Source : Memphis Commercial Appeal

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top