Grizzlies

Memphis a remporté un match de basketball en NBA : fin de série, on oubliera vite ces 11 défaites de suite

Grit and Grind
Source image : YouTube

Un mois en enfer, enfin terminé. Si le futur ne réserve pas de merveille en perspective, le présent est déjà moins déprimant que ces derniers jours : Memphis l’a emporté à sa façon cette nuit face aux Wolves (95-92).

Ce qui veut donc dire, vous l’avez compris, que la série de défaites des Grizzlies est désormais de l’histoire ancienne. Il fallait impérativement l’emporter ce lundi à domicile contre Minnesota, pour éviter que le record de franchise ne tombe dans la semaine. Onze ? C’était déjà costaud, pas une seule victoire depuis le 7 novembre. Les soldats de Tom Thibodeau pensaient forcément se faire plaisir dans le Tennessee, ce qui sera nettement différent au bout des 48 minutes de cette nuit. Le bonheur des fans au buzzer, les yeux fermés de Marc Gasol, exultant en réalisant que le cauchemar était terminé. Qui plus est après un finish irrespirable. Dans le quotidien si intense de la NBA et son calendrier-marathon, les petites victoires ici ou là peuvent procurer un bonheur immense, un qui peut même flouter le futur. Car, autant se dire les choses clairement, ce n’est pas le fait de battre les Wolves d’un poil d’ourson qui va soudainement transformer l’avenir des Grizzlies en quoi que ce soit de somptueux. Mais lorsque vous êtes au fond du puits et que vous souhaitez simplement le quitter en tendant vos bras depuis quasiment 30 jours, le moment où vous rejoignez la surface est à apprécier pleinement. Pour cela, habitants de Memphis, profitez-en.

Couverture

Il y avait d’ailleurs quelque chose d’assez touchant dans cette victoire, aussi isolée soit-elle, car elle était… à la Grizzlies. Oui, même en n’ayant pas de Zach Randolph dans le coin, même en n’ayant pas de Tony Allen pour faire tourner sa serviette à s’envoler soudainement, le fait de voir Memphis s’en sortir en déployant le rideau défensif était appréciable. Lointaine, déjà, semble l’identité grit and grind qui a fait vibrer le FedEx Forum pendant des années. Sauf que sur de courts moments comme le money-time de cette nuit, il y avait une sorte de nostalgie qui allait assez bien avec la fin de la série de défaites. Certainement pas ce que JB Bickerstaff avait prévu, mais clairement ce dont Marc Gasol et ses potes avaient besoin pour respirer. Car la suite, hélas, on va devoir la ressortir avec les gants de protection et les lunettes : Raptors, Thunder, Heat et Celtics prochainement en visite dans la région, sans oublier les visites à Washington et Golden State. Mais tant pis, demain on se prendra la tête, aujourd’hui c’est la teuf. Les Grizzlies ont mis fin à leur série de défaites, c’est tout ce qui comptait vraiment dans le quotidien des fans. Move on.

Prochaine rencontre demain soir au Madison Square Garden, l’occasion idéale pour que Mario Chalmers nous lâche un Mercredi Panzani de rêve. Allez, deux victoires de suite, on se lâche, y’a plus de limites.

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top