Warriors

Shaun Livingston expulsé pour avoir tapé un front-contre-front avec un arbitre : ça sent l’amende XXL…

Shaun Livingston
Source image : NBA League Pass

Si les Warriors ont tranquillement géré le Heat cette nuit, l’image la plus forte de la rencontre n’était pas celle du banc de Golden State en train de célébrer sa balade : Shaun Livingston versus Courtney Kirkland, ambiance.

Qui ça ? Courtney quoi ? Courtney Kirkland, arbitre NBA et accessoirement élément central d’une discussion qui a animé de nombreux fans pendant la nuit. Jugez plutôt par l’action ci-dessous, et par le cadre assez étonnant entourant celle-ci. Nous sommes en plein second quart-temps d’un match assez accroché entre Heat et Warriors, la balle est à Shaun qui tente de punir Tyler Johnson au poste. Sentant qu’il s’est fait méchamment contacter par l’arrière de Miami sur son shoot, Livingston se retourne immédiatement vers l’arbitre avec une insistance que chacun pourra définir à sa façon (disons qu’il allait de l’avant, élément important pour la suite). Alors qu’il tape dans ses mains en demandant une faute et en tentant d’expliquer sa requête, le vétéran semble se positionner un peu trop au-dessus de l’homme au sifflet, qui va alors commettre un geste aussi perturbant qu’instinctif : Kirkland se tourne vers Shaun et penche sa tête vers l’avant, ce dernier accepte l’invitation et tape le front-contre-front. Tout en continuant à gueuler, Livingston se retrouve alors au bord du ravin et a malheureusement droit à la totale sans avertissement, expulsion immédiate du match, merci de bien vouloir rejoindre le vestiaire. L’étonnement est palpable dans la salle de Miami, car voir ce type d’image est un fait assez rare.

Du coup, tout le débat a lieu, a eu lieu et aura lieu sur l’intention de cette séquence. Bien évidemment, on pense tout de suite aux réactions à court-terme, c’est-à-dire une probable lourde amende pour le meneur remplaçant des Dubs, une potentielle suspension d’une rencontre et un communiqué de presse indiquant qu’il n’aurait pas dû agir ainsi. Mais ce qui rend ce cas si particulier, et ce qui fait notamment qu’on parle d’arbitrage, c’est l’étrange réaction de l’arbitre. Comme vous le savez, la maison a plutôt tendance à laisser les hommes aux sifflets de côté lorsqu’on parle d’un match. Sauf que là, c’est une des rares fois où on peut clairement se poser sur le ralenti et éructer… what the fuck ?! Se faire gueuler dessus est intolérable, on peut comprendre rationnellement la montée en ébullition de l’arbitre, mais de là à engager un front-contre-front…? C’est ce qu’il y a de plus étonnant, dans cette affaire. Voir un de refs se pencher littéralement pour engager un contact en tête-à-tête avec un joueur, ce qui est formellement interdit. Mais on parle quasi-uniquement d’interdiction dans un sens, c’est-à-dire du joueur vers l’arbitre. Comment la NBA peut-elle agir lorsque les rôles sont changés ? Difficile de croire qu’Adam Silver ou qui que ce soit punira Kirkland, mais il y a de fortes chances pour que cette action soit revisionnée des milliers de fois. Car au-delà du fait que Livingston ne s’est jamais fait expulser d’un match de saison régulière en carrière, on est dans un cas rarissime où la “faute” peut-être donnée aux deux hommes.

On vous pose justement la question, car de vos voix sortent souvent de belles analyses : comment voyez-vous cette action ? Qui est clairement en tort ? Peut-on comprendre la réaction de l’arbitre ?


2 Commentaires

2 Comments

  1. Three Ravens

    4 décembre 2017 à 11 h 40 min at 11 h 40 min

    C’est clair, l’arbitre va au contact.

  2. Costy17000

    4 décembre 2017 à 21 h 22 min at 21 h 22 min

    Pour moi c’est clairement l’arbitre qui y va… Livingston n’a pas été plus véhément qu’un james, curry ou autre superstar NBA… Ils ont qu’à siffler pareil pour tout le monde et ne pas faire de différence entre les superstars et le “reste” des joueurs!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top