Jazz

Rudy Gobert pourrait rejouer avec le Jazz dès ce soir : miracle, Gobzilla is back !

Rudy Gobert
Source image : YouTube

Absent depuis le 10 novembre dernier, Rudy Gobert devait en avoir pour 4 à 6 semaines de repos avant de pouvoir rejouer avec ses coéquipiers. Balivernes ! L’intérieur pourrait être en tenue dès ce soir, à domicile.

Un petit coup de pouce des dieux de la santé, ça ne fait jamais de mal. Frustré par cette blessure qui avait notamment provoqué quelques débats houleux autour de Dion Waiters et de ses intentions parfois mal tournées, Gobert avait décidé de gérer son comeback avec le sérieux habituel qui le caractérise. Aucune connerie, pas un seul exo de loupé, on respecte les consignes à la lettre et on revient le plus rapidement possible sur les parquets. Il faut dire qu’au-delà de sa simple envie de jouer, il y avait aussi une question de bonus contractuel, sans parler du All-Star Game que le géant doit viser en cachette. Louper trop de rencontres n’arrange pas les affaires de Rudy, c’est pourquoi le géant a accéléré son processus de rééducation sous la surveillance du staff médical du Jazz, et le corps a apparemment bien pris puisqu’il était à l’entraînement récemment à nouveau. Un signe des plus réconfortants, validé par d’autres checkpoints positifs, ce qui a créé tout ce buzz autour du match de ce soir face aux Wizards. En effet, selon Eric Woodyard du Desert News, Gobert serait tout simplement utilisable ce lundi par le Jazz. Une rencontre qui va pas définir la saison des hommes de Quin Snyder, mais si les feux sont verts, pourquoi dire non ? Le coach est carré sur ses intentions.

“Je me fie à notre staff médical dans ces situations. Nous allons nous rassembler, faire confiance à ces gars en respectant leurs consignes afin de ne pas mettre Rudy dans de mauvaises situations, et quand il aura le feu vert il pourra y aller.” – Quin Snyder

En parlant de Snyder, c’est à quel moment de la semaine qu’il faudra lui réserver une standing ovation ? On demande, car pendant que Gobert réparait ses échasses sous les yeux de nombreux spécialistes, l’entraîneur redressait le navire avec brio, permettant aux siens de rester dans l’élite de l’Ouest alors que Rudy était absent. Onze matchs, 7 victoires pour 4 défaites, des ajustements grandioses. Snyder n’a plus grand chose à prouver sur le marché des meilleurs stratèges, mais il était satisfaisant de le voir à l’oeuvre en manoeuvrant avec ces blessures. Donovan Mitchell dans le cinq majeur, Derrick Favors mieux responsabilisé, Rodney Hood perfect en sortie de banc : l’objectif était de tenir en l’absence de Gobzilla, et le Jazz a fait mieux que ça en allant carrément chercher un bilan plus que positif. C’est donc dans une atmosphère positive et ambitieuse que Gobert va pouvoir faire son comeback, que ce soit ce soir comme dans la semaine. Apparemment, “dans la semaine” c’est quasiment sûr, maintenant pour savoir quel soir autant jouer ça à la bouteille.

Quatre à six semaines de récupération annoncées, certes, mais pour les humains. Gobzilla revient, c’est toute la Jazz Nation qui se frotte les mains en imaginant la suite !

Source : Desert News


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top