Jazz

Preview Jazz – Wizards : les stars à l’infirmerie, c’est au tour des autres de briller

Donovan Mitchell
Source image : NBA League Pass

C’est le match pour permettre aux joueurs de l’ombre de briller. Etant donné les absences de John Wall, de Joe Johnson, de Dante Exum et l’incertitude autour de Rudy Gobert de part et d’autre, il va falloir mettre à profit son temps de jeu sur le parquet afin de marquer de précieux points auprès de son coach. Ainsi, pour voir qui gagnera des minutes lors des prochains Playoffs, il faudra être derrière le poste à 3 heures, c’est non négociable.

Ce match marque un début de mois de décembre absolument hardcore pour le Jazz. La réception des Wizards n’est pas un cadeau en soit, mais quand on voit la suite, il y a de quoi paniquer du côté de Salt Lake City. Un aperçu ? Trois confrontations contre le Thunder, les réceptions de Houston, des Spurs, des Pelicans, des Cavaliers et surtout des déplacements à Milwaukee, à Boston, à Houston, à Golden State ou à Cleveland. Récupérer quelques victoires sera déjà une très belle performance, surtout si Gobert a encore besoin de temps pour sa rééducation – le Frenchie pourrait nous faire la surprise dès ce soir. Ainsi, il faudra s’imposer cette nuit avant de partir dès demain soir à OKC en back-to-back. De l’autre côté, c’est plus soft pour Washington, même si cette entame de road-trip à l’Ouest est déterminante pour Beal et Cie. Après le déplacement dans l’Utah, il faudra aller à Portland, à Phoenix puis chez les Clippers avant de rentrer sur la côte Est pour affronter Brooklyn. Un trip pas forcément compliqué sur le papier, sauf pour des Wizards très irréguliers qui préfèrent jouer les gros poissons que les sardines de la Ligue. On peut s’attendre à tout.

L’irrégularité, voici le principal défaut des hommes de Scott Brooks. Vendredi soir, la très belle victoire contre Detroit ne doit pas cacher une réalité plus grise. Gagner à Toronto pour ensuite perdre à la maison contre Dallas est fort regrettable pour une équipe candidate au top 3 de l’Est. Surtout qu’aujourd’hui, Washington n’est que septième (à l’instar du Jazz) et est donc très loin de ses standards. Sur les dix derniers matchs, les Sorciers de la capitale n’ont récupéré que cinq victoires. De surcroît, ils n’auront pas l’excuse de la fatigue en ce début de road-trip étant donné que leur dernier match remonte à vendredi soir. Certes, l’absence de John Wall joue énormément sur cette irrégularité, mais il faudra trouver un autre responsable en cas de faux-pas ce soir : Scott Brooks. Vu que les bancs seront déterminants, les rotations seront centrales. Il y a déjà eu une vague d’AVC autour de la Maison Blanche après avoir écrit “rotations” et “Scott Brooks” dans la même phrase.

Des joueurs de banc qui ont intégré le cinq majeur, il y en aura aussi ce soir à l’image de Donovan Mitchell et Tim Frazier. Si le premier a explosé le plafond ainsi que les Pelicans, le constat est plus difficile pour le second. Ainsi, on va oublier Frazier car en réalité, le duel intéressant se trouvera sur le poste 2. Le rookie du Jazz jouera une des références chez les arrières, Bradley Beal. Ce sont des joueurs capables de coups de chaud et de renverser une rencontre en quelques minutes seulement. A l’intérieur, Gortat devra essayer de profiter de la potentielle absence de Rudy Gobert même s’il faudra jouer un Derrick Favors en pleine bourre. Après une saison compliquée l’année dernière, parsemée par des blessures, l’intérieur drafté par les Nets en 2010 revit à Utah. Statistiquement ce n’est pas ce qu’il y a de plus beau avec 13,3 points et 6,7 rebonds, mais l’ailier-fort de formation prend de la place sous le cercle malgré son 2,08m mais avec 120 kg bien solide.

3 heures du mat’, c’est la pire heure possible. Pas assez tôt pour rester éveillé, pas assez tard pour se lever tôt. Mais seuls les vrais regardent les matchs à cette heure-ci. Alors, il ne faudra pas venir râler quand Bradley Beal sera en 38-15 et que Donovan Mitchell sortira encore 40 points pour la deuxième fois en quelques jours.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top