Timberwolves

Jimmy Butler en avait marre : 33 points dont 20 dans le dernier quart-temps, vous avez dit Buckets ?

En préchauffage depuis quelques rencontres, Jimmy Butler n’avait pas encore fait sa spéciale aux Wolves. Mais si, vous savez bien, le money-time durant lequel l’ailier est tout simplement indéfendable…

Et malheureusement pour Doc Rivers, ce sont ses Clippers qui ont été pris pour cible par Monsieur Buckets. Pourtant combatifs et organisés sur cette rencontre, les soldats californiens n’avaient clairement pas la gueule d’une franchise au bord de l’implosion. Grâce au coup de chaud d’Austin Rivers et de Lou Williams (53 points à deux deux), grâce au boulot de DeAndre sous les panneaux et grâce à l’adresse longue-distance des Clippers, il n’y avait pas de quoi avoir honte. Ou en tout cas, pas la même dégaine que lors des matchs précédents, qui voyaient Sam Dekker et ses potes en chier pendant 48 minutes. Motivés, appliqués, les visiteurs se voyaient bien créer la surprise en s’imposant au Target Center, mais c’était sans compter sur un Butler qui était resté discret sur les trois premiers quart-temps de la partie. Laissant Taj Gibson, Jamal Crawford et Karl-Anthony Towns gérer la boutique, l’ailier ne forçait rien. Jusqu’à ce que le money-time ouvre ses portes, et que Jimmy réalise ce qu’il y avait défensivement sur lui. Alors comme ça, vous m’envoyez le fils du coach sur ma pomme ? Très bien. Activant le mode clutch, Buckets mettra sa franchise sur ses épaules pour la mener jusqu’à la gagne.

Et le répertoire était, comme si souvent, intégralement utilisé. On parle de lancers bien provoqués, on parle de petits tirs à mi-distance, on parle de sanction derrière l’arc, on parle de and-one musclé, on parle de finitions main droite ou main gauche avec la planche. Jimmy était en feu, et c’était beau à voir. Tellement beau que Towns lui-même, après la rencontre, avouait vouloir sortir le popcorn afin de regarder son coéquipier abattre l’adversaire du soir par sa seule détermination. KAT était pas trop loin de la vérité puisqu’il nous lâchait encore une performance défensive douteuse, le popcorn était donc bien de sortie. Mais comme les commentateurs du Target Center le soulignaient avec insistance en fin de rencontre, si la manière n’y était peut-être pas la colonne victoire récupérait un bâton de plus, et c’était quelque part ce qu’il y avait de plus important. Pour les fans de la franchise ? On pourra simplement leur taper dans le dos en leur rappelant qu’ils possèdent quoi qu’il arrive un des gars les plus clutch du circuit, Butler ayant tout prouvé sous le maillot des Bulls lorsque les battements de coeurs s’accélèrent. Quelques 33 points au final dont 20 dans les 12 dernières minutes, on ajoute au tout une seule balle perdue, et une demande des plus urgentes : valider plusieurs succès consécutifs.

Car s’il y a bien une chose que les Wolves semblent aimer sur ce début de saison, ce sont les montagnes russes. Une victoire, une défaite, une victoire, une défaite, ça vous dirait de lancer une vraie série ? Jimmy, si tu nous écoutes, à toi de jouer.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top