Sixers

Les Sixers vont certainement essayer de signer LeBron James : paye ta violence du 5 majeur potentiel…!

lebron sixers
Source image : montage NBA League Pass

La drague n’aura lieu qu’à la fin de la saison, mais pour ce qui est des rumeurs on peut déjà se faire plaisir en novembre. LeBron James agent-libre cet été ? On connaît une franchise du côté de Philadelphie qui pourrait draguer le King.

Les Lakers, Clippers, Knicks ou autres franchises peuvent préparer leur plan de communication, il faudra aussi compter sur Bryan Colangelo et la clique de Pennsylvanie dans la danse du LeBron. Comme toute la planète basket le sait, c’est sur le marché des agents-libres que James foutra un bordel monstre dès le 1er juillet, une date marquée en rouge sur le calendrier de tous les GM de la Ligue. Mais si certaines destinations semblent impensables, d’autres prennent du poids au fil des mois et ce sont notamment les Sixers qui pourraient représenter la plus belle attraction pour James. En effet, actuellement on the rise grâce à leurs jeunes phénomènes et avec une Conférence Est toujours aussi disponible, l’idée ne serait pas conne. Fin de carrière, tu rejoins le Process, tu continues à marcher sur les brouettes de l’Est et tu n’es plus obligé de devoir tout te coltiner comme actuellement à Cleveland, il y a du sens à cette piste. Surtout si on ajoute le lien d’affinité entre BronBron et Ben Simmons, eux qui partagent le même agent en (très) Rich Paul, et un probable Big Three infernal à développer dans une ville où les fans sont assez dingues. Bien évidemment, on est dans de la supposition la plus totale à l’heure actuelle, mais Jeff Zillgitt de USA Today a confirmé dans un récent papier que nombreux sont les GM au sein de la Ligue voyant Philadelphie comme une vraie option pour LeBron.

Maintenant, on connaît l’équation, et que ce soit pour les Sixers, comme pour les Lakers, comme pour Châteauroux. Le cyborg n’est pas rentré à Cleveland pour faire une pause-pipi, remporter un titre et repartir comme si de rien n’était. Il est posé avec sa famille, il peut continuer à siffloter jusqu’au dernier carré de la compétition, pas de quoi réserver les Déménageurs Bretons. Sauf qu’entre Isaiah Thomas agent-libre et un choix de Draft précieux lié aux Nets, les décisions du management vont peser lourd dans la balance et contribueront au départ ou au maintien de LeBron. Actuellement, James est en duo avec Kevin Love, mais formera-t-il un Big Three avec IT ? Le lutin voudra-t-il rester dans la région ? Et quid du dossier Tyronn Lue, l’entraîneur n’ayant clairement pas la même cote qu’un Brett Brown passé par l’usine Spurs ? Nombreux sont les éléments qui peuvent pencher en faveur de Philly, mais c’est surtout ce qui sera décidé en interne à Cleveland qui déterminera potentiellement la suite du King. Si le management penche clairement pour l’avenir et drafte un joueur plutôt que d’aider James dans sa quête de bagues avec un joueur prêt à contribuer dès aujourd’hui, il faudra se poser des questions. Et si les copains de Golden State (ou de Boston) y ajoutent leur propre sauce  en capotant les projets de titres dans l’Ohio, on pourra commencer à sourire dans différentes franchises, dont celle de Philadelphie.

La petite contre-attaque avec LeBron et Ben Simmons, puis Joel Embiid en trailer pendant que Dario Saric lâche des no-look, ce serait pas beau ça ? Allez, continuons de rêver encore un peu, avant que la réalité ne nous rattrape… ou pas.

Source : USA Today


1 Comment

1 Comment

  1. WozDareDen

    4 décembre 2017 à 14 h 37 min at 14 h 37 min

    Sans oublier Markelle Fultz…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top