Los Angeles Clippers

Blake Griffin dans le doute, un genou dans la glace, des fans dans l’attente : est-ce grave, docteur ?

Blake Griffin

Encore un blessé chez les Clippers, cette fois c’est Blake…

Source image : YouTube

Alors que nous étions hier soir dans le quatrième quart temps du match entre les deux franchises de Los Angeles, la foudre s’est abattue une nouvelle fois sur les Clippers. Blake Griffin s’est blessé au genou gauche, suite à un vilaine chute en duo avec Austin Rivers. Et si les fans de la franchise se bouffent les doigts actuellement, ce n’est pas pour n’importe quelle raison.

On attend ces résultats, avec impatience. Car, concrètement, l’absence de Blake pendant une longue période serait l’élément déclencheur pour lâcher la guillotine sur Doc Rivers comme les supporters de son équipe. Pour ceux qui débarqueraient du taf et n’auraient rien suivi de cette actu, remettons les choses à leur place. Il reste un peu moins de cinq minutes à jouer entre les deux équipes de la cité des anges, les Clippers mènent de 5 points. On se dit alors que les hommes du Doc sont bien partis pour remporter ce match en maîtrisant bien le money-time, Lou Will est chaud et Griffin est focus. Puis soudain, c’est le drame. Lonzo Ball décide de pénétrer dans la raquette pour un drive qui semble anodin. Le rookie se présente face à Blake Griffin qui est à deux doigts d’intercepter le ballon, mais dans le dos du meneur des Lakers déboule à toute vitesse un Austin Rivers qui perd l’équilibre jusqu’à finir sa course dans le genou gauche de son ailier fort. Une image difficile à regarder sans être crispé, de la même manière que la blessure de Rudy Gobert il y a deux semaines, mouvement inhabituel sous les yeux. Suite à cette blessure, les coéquipiers de Griffin iront tout de même chercher la victoire (merci Loulou), mais pendant ce temps-là Blake est frustré dans le vestiaire des Clippers. Il sait que quelque chose ne va pas, un sentiment relayé par son coach peu de temps après le match. Et si les reporters californiens confirment que l’intérieur a quitté la salle par ses propres moyens, l’angoisse règne dans le camp de la franchise depuis ce matin. Batteries de test à venir, tension à subir.

Même si cette fois il a bien été aidé par Austin Rivers, le rouquin n’en est pas à sa première. Les blessures sont bien connues de l’ailier fort qui avait loupé sa première saison en intégralité puis plus de la moitié de la saison 2015-16. L’absence de Blake Griffin, si longue est-elle, représenterait un énorme vide chez des Clippers déjà bien… vidés. Alors qu’ils commençaient à enchaîner de nouveau les victoires après leur terrible série de défaites consécutives, voilà que débarquerait un nouveau coup d’arrêt ? Cette blessure viendrait aussi s’ajouter à un contexte difficile, avec la recherche potentielle d’un transfert pour DeAndre Jordan, des résultats décevants et une pression quotidienne mise sur Doc Rivers. C’est limite si on pourrait croire que cet événement a été drivé inconsciemment par Austin Rivers afin de légitimer les défaites de son équipe et conserver son père à la tête des Clippers. Mais mettons de côté les complots illuminati, c’est surtout la poisse éternelle pesant sur cette franchise qui est regrettable aujourd’hui. Si les joueurs de Los Angeles pouvaient espérer remonter la pente alors qu’il se placent aujourd’hui à la dixième position de la Conférence Ouest, ils auront du mal à aller bien plus haut sans leur leader. De plus, ce ne sont pas les blessures qui manquent en Californie puisque les Clippers doivent déjà se passer de Patrick Beverley, de Danilo Gallinari, ou encore de Milos Teodosic. Les solutions se font de plus en plus rares et bientôt le Doc aura, sur son banc, plus de mecs en costard que de joueurs prêts à rentrer.

On attend donc, patiemment, que les résultats tombent. Mais ce qui est sûr ? C’est que l’ambiance est hardcore aujourd’hui chez les Clippers : DeAndre vers la sortie, des cadres blessés, une star dans le doute et un coach qui pointerait même Lonzo Ball du doigt pour ce triste incident, y’a un peu le feu au lac…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top