Bulls

Preview Bulls – Heat : Miami veut enchaîner face à la pire équipe de la Ligue, désolé aux fans de Chicago

Michael Jordan Chicago Bulls

Les fans des Bulls en ce moment.

Source image : drodd.com

Ce soir à 21h30 en France, les Bulls recevront le Heat au United Center. Miami arrive dans l’Illinois avec la ferme intention de remporter une troisième victoire consécutive, alors que de son côté, la franchise de Chicago essaiera de glaner sa quatrième win de la saison. Ça ne fait pas très envie comme ça, surtout que quand on y repense, c’était une finale de Conférence il y a à peine six ans…

Miami connaît une série plutôt positive. Tout d’abord, ce sont bien les Floridiens qui ont mis fin à l’incroyable série de 16 victoires des Celtics en battant Boston mercredi, à l’American Airlines Arena, sur le score 104 à 98. Les joueurs du Heat ont ensuite bien confirmé en allant taper dans le Minnesota une équipe des Wolves un peu apathique (108-97). Ce soir, l’adversaire sera beaucoup – voire beaucoup beaucoup – moins fort sur le papier. La victoire est donc quasiment obligatoire pour les hommes d’Erik Spoelstra. Actuellement à la neuvième place de la Conférence Est avec un bilan à l’équilibre de neuf victoires pour neuf défaites, les gars de South Beach ont besoin d’enchaîner des bons résultats, sous peine de voir le wagon des Playoffs s’échapper. On ne le dit pas assez, mais en ce début de saison, les équipes de l’Est carburent à fond, à l’image de franchises comme les Pacers, les Sixers ou les Pistons qu’on n’attendait pas à ce niveau. Face à une équipe comme les Bulls, le Heat doit imposer son jeu et revenir de Windy City avec rien d’autre que la W.

Pour cela, Miami devra peut-être faire sans son pivot star Hassan Whiteside. Le grand poste 5 n’a en effet pas participé à l’entraînement collectif de son équipe hier à cause d’une gène au genou gauche. On se souvient que c’était cette même blessure qui l’avait tenu écarté des terrains pendant cinq matchs en début de saison. Les 15,9 points, 12,9 rebonds et 1,9 contre en 27,8 minutes de monsieur Blanc-Côté pourraient donc manquer en cas d’absence de celui-ci. Celui qui est en revanche sûr de jouer ce soir, c’est Goran Dragic. Le Slovène tentera de réitérer sa performance du 1er novembre dernier, date de la première opposition entre les Bulls et le Heat cette saison, où il avait terminé meilleur marqueur de son équipe avec 20 points à 7/17 au shoot mais aussi 6 passes dans la victoire des siens 97 à 91. On surveillera également la performance de Tyler Johnson. Le jeune combo-guard de 25 ans est en train de monter en température lors des derniers matchs. Il enregistre d’ailleurs des moyennes plus qu’honorables depuis la reprise avec 9,6 points, 3,2 rebonds et 2,1 passes dans son rôle d’energizer en sortie de banc. Lors du match face aux Bulls, il avait d’ailleurs inscrit 19 points en 32 minutes. Concernant les blessés, A.J. Hammons et donc Whiteside sont incertains. Okaro White et Rodney McGruder sont quant à eux absents à 100% pour des blessures au pied et à la jambe.

La saison des Bulls risque de ressembler à un long, très long chemin de croix. Les taureaux pointent actuellement à la dernière place de la Conférence Est avec trois petites victoires acquises face aux Hawks, au Magic et aux Hornets pour 14 défaites. Chicago possède donc aussi le pire bilan de la Ligue. Il est vraiment difficile de trouver des motifs de satisfaction pour Fred Hoiberg et son staff. Avec 110,2 points encaissés de moyenne en 100 possessions, les Bulls possèdent l’une des pires défenses de la Ligue. Le pire, c’est qu’en attaque, c’est tout aussi catastrophique : 94 points de moyenne en 100 possessions, dernière attaque en NBA. Fans de Chicago, lâchez cette corde ou enlevez ce pistolet de votre bouche, il y a quand mêmes quelques motifs d’espoir – même si on vous avoue qu’ils sont vraiment très très peu nombreux…

Le plus gros motif d’espoir dans l’Illinois, il s’appelle Lauri Markkanen. Beaucoup pensaient que le Finlandais avait été drafté trop haut lors de la dernière Draft – pour rappel, il a été choisi en septième position. Depuis le début de saison, le poste 4 prouve bel et bien qu’il méritait cette place. Avec 14,6 points et 8,2 rebonds – leader des Bulls dans ces deux catégories – en 30 minutes de moyenne, le jeune de 20 ans confirme le potentiel qu’on voyait en lui. Évidemment, il lui reste beaucoup de progrès à faire, notamment au tir où il ne shoote qu’à 40% dont 34% du parking depuis la reprise, mais ce qu’il produit pour le moment est plutôt encourageant. Il avait d’ailleurs fait mal au Heat lors de leur premier affrontement puisqu’il avait fini la partie avec 25 points et 8 rebonds à 9/18 au tir. D’autres jeunes joueurs comme Justin Holiday, Kris Dunn ou encore Bobby « Conor McGregor » Portis montrent de belles choses, mais ça reste quand assez faible par rapport aux autres franchises NBA. Quatre absents plus ou moins de taille pour Chicago ce soir : Zach LaVine aka la sauterelle, Nikola Mirotic aka le punching-ball, Cameron Payne aka l’homme qui danse mieux qu’il ne joue au basket et David Nwaba (?) seront tous absents ce soir.

Affiche plutôt très déséquilibrée sur le papier entre les Bulls et le Heat. Après deux belles victoires, Miami voudra confirmer à l’extérieur face à une équipe inférieure. Pour Chicago, c’est un match comme un autre : ils sont moins fort que l’adversaire et ils devront se battre avec leurs armes pour essayer de rester le plus longtemps possible dans le match. 

Source : FOX Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top