Los Angeles Clippers

Lou Williams remplace Patrick Beverley dans le cinq des Clippers : duo de feu avec Austin Rivers…

Clippers

Un back-court Austin Rivers – Lou Williams en titulaires est probablement le back-court le plus Doc Rivers de toute l’histoire de Doc Rivers. C’est fabuleux.

Source image : montage via youtube

Jouer meneur aux Clippers ou être un Stark dans Game Of Thrones ? Voici le dilemme du jour. Mais ne vous inquiétez pas, Doc “Ned Stark” Rivers a fait des ajustements pour suppléer ses meneurs qui se trouvent à l’infirmerie. Avec Milos Teodosic sur le flan pour encore plusieurs semaines et Patrick Beverley déclaré out pour la saison, c’est donc Lou Williams qui va intégrer le cinq majeur des Clippers.

Après une expérience peu concluante avec le rookie Sindarius Thornwell pendant six matchs, Doc Rivers a décidé d’intégrer Lou Williams à son cinq majeur. Revenu l’espace d’un match – une belle défaite face aux Knicks – Patrick Beverley vient d’être opéré du ménisque et a dû tirer un trait sur le reste de sa saison. En son absence, Austin Rivers va donc basculer à la mène tandis que Lou Williams l’épaulera sur les lignes arrières en tant que titulaire. En 799 matchs NBA, le meilleur sixième homme de l’année en 2015 n’a débuté que 90 rencontres en tant que starter. Mais au-delà de cette relative inexpérience du starting five, c’est la création et la défense de Los Angeles qui inquiètent. L’absence de Patoche va peser sur les deux côtés du terrain. Au niveau de la défense, les Clipps n’étaient pas réputés pour être un verrou infranchissable. Alors imaginez un Curry, un Irving ou un Westbrook être défendu par Lou Williams et Austin Rivers. Fini de rire ? On peut avoir peur qu’aucun des deux intérimaires ne puissent combler ce manque. On parle de Beverley, plus de Chris Paul, essayons de nous le rappeler. Alors que faire Docteur ? Rien, personne ne bouge et cela pose problème. Mais bon, visiblement bouger induit un déséquilibre et Doc Rivers sait de quel côté il tombera.

Car oui, le manque ne se sent pas que dans le cinq, mais aussi sur le banc. Lors de la victoire à Atlanta – la première en dix matchs – les plots assis sur le côté n’ont marqué que 14 points sur les 116 au total. Or, on sait tous très bien qu’Austin Rivers ne sortira pas 18 points par match et que Blake Griffin ne fera pas la saison en triple-double. Surtout que niveau enseignements, on ne peut rien tirer de cette rencontre. Atlanta a le pire bilan de l’Est avec la 24ème défense. Au moins, histoire d’être cynique, Doc Rivers n’aura pas à nous faire pleurer du sang avec ses rotations étant donné que les minutes seront réparties de la sorte : 40 minutes pour Louis et pour fiston et 8 minutes en fin de premier quart-temps et de troisième pour le rookie Sindarius Thornwell. Comment ça, ce sont des rotations automatiques 2K ? Bah il va falloir s’en contenter parce que ça risque d’être ça pendant longtemps.

On aimerait bien vous rassurer, fans des Clippers, être positif et voir l’avenir en Rose (douteux le jeu de mot) mais il va falloir se rendre à l’évidence. C’est une saison bien longue qui se profile à Beverly Hills, très très longue. Ce sont les autres équipes de la Conférence Ouest qui s’en frottent les mains à l’image de Denver ou de NOLA qui pourraient en profiter pour gratter une place en fin de saison. Il y a une première chose à faire avant tout Jerry West, on l’a assez répété. Il suffit de suivre notre regard…

Les visiteurs ont tapé :


1 Comment

1 Comment

  1. Djael

    27 novembre 2017 à 3 h 14 min at 3 h 14 min

    Vivement qu’on lui coupe la tête alors si c’est Ned Stark le Doc

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top