Sixers

Les Sixers en Playoffs ? Une question qui pourrait bien devenir une affirmation

Sixers

Trust the Process…

Source : Twitter / @Sixers

Trust the Process. On a entendu cette phrase pendant longtemps, très longtemps du côté de Philadelphie. On l’a rabâchée, on l’a servie à toutes les sauces, en algérienne, en béarnaise, ketchup, mayo, samourai, etc… Les fans des Sixers en faisaient des cauchemars la nuit. Croire au processus. Il s’avère peut être bien que les dirigeants de la franchise aient eu raison. Cinq saisons après leur dernière qualification en playoffs, on pourrait retrouver Philly en post-season en avril prochain.

Saison 2011-12. C’était un autre temps temps. Kylian Mbappé avait 13 ans, Emmanuel Macron était encore un banquier inconnu du grand public, les Bulls avaient une équipe de basket, et surtout, les Sixers étaient en playoffs. Philly à cette époque, c’était une équipe jeune et ultra-talentueuse avec des joueurs comme André Iguodala, Jrue Holliday, Evan Turner, Lou Williams ou encore Thaddeus Young. À cette époque, les 76ers avaient terminé à la huitième place de la Conférence Est mais étaient quand même parvenus à éliminer Chicago au premier tour, un upset en bonne due forme. Cet exploit monumental avait remis les projecteurs sur la ville de Pennsylvanie. Malheureusement, c’est le dernier grand fait d’armes de cette franchise mythique en Playoffs. Depuis, elle a sombré dans les abysses de la NBA, enchaînant les saisons toutes plus pourries les unes que les autres, les blessures et les joueurs qui déçoivent. Cependant, ce temps de malchance et de médiocrité – car oui, il faut le dire, les Sixers jouaient comme une vieille N3 française qui se déplace à six joueurs le samedi soir – est enfin révolu. Actuellement sixième de la Conférence Est avec un bilan de dix victoires pour sept défaites, les hommes de Brett Brown réalisent un – très – bon début de saison, emmenés par leur noyau de jeunes talents qui porte la franchise. Mêmes s’ils ont subi quelques défaites cinglantes comme celle face au champion en titre Golden State récemment, les joueurs de Brett Brow ont aussi quelques gros noms à leur tableau de chasse, comme les Rockets ou encore les Pistons. Du mauvais parfois, mais du bon voir très bon souvent, alors, cette saison ne serait-elle pas celle du retour en playoffs pour la ville de l’amour fraternel ?

C’est fortement possible ! Les cartes sont complètement redistribuées à l’Est avec des franchises auparavant habituées aux Playoffs comme Chicago et Atlanta qui sont complètement à côté de la plaque – et qui le resteront jusqu’à la fin de la saison, désolé aux #BullsNation et #HawksNations – , mais aussi des équipes en légères difficultés depuis quelques temps comme les Hornets, le Heat ou les Bucks. Il y a donc un bon coup à jouer pour les Sixers. Le duo Joel Embiid – Ben Simmons est incroyablement bon depuis la reprise, en plus d’être la face de la franchise. Le pivot camerounais tourne à 22,7 points, 11 rebonds, 3,3 passes et 1,9 contre en seulement 29,3 minutes. À ça, on peut rajouter les 2,5 punchlines par match qui font le charme du joueur et qui donne un attrait certain aux Sixers. À côté de cela, l’Australien lui nous lâche des statistiques monstrueuses avec 18,5 points, 9,1 rebonds, 7,7 passes et 2,1 steals de moyenne en 35,1 minutes et il se dirige tout droit vers le titre de rookie de l’année. Il ne faut pas oublier d’autres jeunes comme Dario Saric ou Markelle Fultz – le numéro 1 de la dernière Draft qui sera malheureusement absent pour une longue durée à cause d’une blessure à l’épaule – qui peuvent eux aussi apporter beaucoup au jeu de l’équipe. La franchise a en plus de cela ajouté quelques éléments expérimentés comme J.J. Redick, Amir Johnson ou même Robert Covington, présent depuis le début de la reconstruction, qui encadre un peu tout ce petit monde. Bref, le roster est construit de manière très juste, le jeu collectif est huilé, les jeunes ne cessent de progresser, le Wells Fargo Center est redevenu une salle où l’ambiance est électrique : tout est pour fait pour que la saison des Sixers soit enfin celle du renouveau !

Après de nombreuses et longues années à déprimer devant le spectacle proposé par leurs joueurs, les fans des Sixers ont enfin des raisons d’espérer. Cette saison, Philadelphie a un vrai coup à jouer à l’Est, et ils pourraient bien retrouver enfin les Playoffs. Alors, qu’en dîtes-vous ? Benjamin et Joel seront-ils en vacances en avril, ou auront-ils le droit de goûter aux joutes de post-season ? 

Source : ESPN


2 Commentaires

2 Comments

  1. WeLoveAnthonyDavis

    23 novembre 2017 à 23 h 21 min at 23 h 21 min

    Cette pose de Fultz…

  2. GODISBLACKISBEAUTIFUL

    24 novembre 2017 à 20 h 01 min at 20 h 01 min

    Sauf blessure de l’un de leurs deux joyaux Embiid et Simmons, je vois mal pourquoi ils ne seront pas aux PO et il faudra même faire attention car ils sont capables de surprendre plus d’un aux PO.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top