Suns

Preview Suns – Bucks : Eric Bledsoe revient faire un coucou à Phoenix cette nuit

Eric Bledsoe

En tout cas, il n’a pas l’air de trop s’en faire, le Rico.

Source image : Twitter/Sports Illustrated

« I don’t wanna be here ». Ce message envoyé via Twitter le 22 octobre fut le dernier qu’Eric Bledsoe a envoyé aux Suns et à leurs fans avant de se prendre une amende de 10 000 dollars et de se retrouver dans un échange qui fait de lui un joueur des Bucks aujourd’hui. A 3 heures, les Daims seront en visite à Phoenix pour une rencontre dont l’ami Rico voudra profiter pour se rappeler au bon souvenir de son ex, tout en permettant aux siens de relancer une spirale positive.

Car les Bucks viennent de perdre deux fois d’affilée. Ils se sont fait exploser par les Mavs samedi avant de perdre à domicile contre les Wizards lundi. Ce qui n’empêche pas les hommes de Jason Kidd d’en être à quatre victoires pour deux défaites depuis l’arrivée de leur nouveau meneur. D’ailleurs, comme l’a dit Bledsoe à ESPN, le match de cette nuit est avant tout un match de plus dans la saison régulière, un match que Milwaukee doit gagner :

« C’est juste un autre match, un autre match que nous devons gagner. »

Et si on se doute que l’accueil réservé par les fans des Suns à Bledsoe ne sera pas forcément très chaleureux, il ne s’en inquiète pas et ne semble pas s’en préoccuper plus que ça :

« Je dois juste débarquer [sur le parquet] et jouer mon jeu. Je ne m’inquiète pas pour le reste. Je suis dans une autre équipe, concentré sur ce que nous pouvons construire ici. »

On ne sait effectivement pas comment les supporter de Phoenix présents dans la Talking Stick Arena réagiront à la vue de Mini-LeBron. Ils ne sont pas connus pour leur hostilité mais ne devraient pas non plus ovationner ce joueur qui a exprimé ouvertement son envie de départ. En même temps, si les fans regardent froidement la situation de l’époque, ils ne pourront que reconnaître que si Bledsoe ne s’est pas conduit avec la plus grande des classes, les dirigeants de leur franchise ne sont pas non plus exempts de reproches. Le cas Rico a été très mal géré et au final, l’échange mis en place n’est pas franchement une avancée pour les Suns en tant qu’équipe. Mais bon, cela a déjà été discuté en long et en large. Il faut désormais passer à autre chose et s’intéresser au match qui arrive.

Les Bucks ont trouvé en Bledsoe un apport très intéressant sur leurs lignes arrières. Il y a encore du boulot pour trouver le bon équilibre, pour affiner les rotations et développer des automatismes entre joueurs mais ce bon Rico semble bien s’adapter chez les Daims. Giannis Antetokounmpo est le boss incontesté, le jeu tourne autour de lui. Ensuite, Bledsoe fait partie avec Khris Middleton et notamment Malcolm Brogdon de ces gars que l’on pourrait appeler les lieutenants du Grec. Ils doivent apporter numériquement en produisant offensivement et en se donnant en défense. Ils le font et si les Bucks continuent ainsi, c’est tout le groupe qui va progresser et pouvoir exprimer un potentiel très intéressant. Pour cela, il va falloir commencer par trouver un peu de régularité perdre contre les Wizards dans un match très défensif est quelque chose qui peut arriver mais se faire maltraiter à Dallas doit obligatoirement être évité pour une équipe qui a de réelles ambitions en postseason. Et oui, pour devenir une grosse écurie, il faut commencer par gagner quand on est sensé le faire. Comme à Phoenix par exemple…

Sauf que même s’ils n’attendent pas grand chose de cette saison, les Suns ne vont certainement pas se laisser faire ce soir. Si les trois premiers matchs de la saison furent horribles à tous les niveaux, les Cactus se sont repris depuis que Jay Triano a succédé à Earl Watson. Triano ne fait rien d’incroyable, il propose juste des rotations cohérentes et tente de jongler le mieux possible en fonction des formes de uns et des autres. Le nouveau coach des Suns a un bilan de sept victoires pour huit défaites sur le banc de Phoenix. Autour du duo Devin Booker – T.J. Warren, Triano explique qu’un équilibre commence à se mettre en place dans son groupe mais qu’il reste très attentif à la forme des uns et des autres, notamment en cours de match :

« Je fais jouer ceux qui jouent bien. Si vous faites les efforts et que les choses se passent bien, je vais vous laisser jouer. Je pense que nous commençons à mieux nous connaître. »

Les Suns vont donc continuer leur chemin et tenter de passer à 50% leur bilan sous Jay Triano pendant que les Bucks viendront pour gagner et rien d’autre. Eric Bledsoe – qui aura face à lui Mike James ou Tyler Ulis sur le poste 1 – aura une belle occasion de briller et d’aider sa nouvelle équipe.

Deux équipes jeunes, un potentiel MVP et un meneur qui revient visiter son ancienne franchise d’un côté. Un groupe qui se cherche de l’autre. De gros athlètes dans tous les sens. Cette réception des Bucks par les Suns a de quoi proposer un match intense et tout à fait agréable à l’œil.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top