Blazers

Jusuf Nurkic a bien l’intention de rester à Portland cet été : les Blazers peuvent déjà se préparer à raquer

Jusuf Nurkic

Neil Olshey a voulu attendre un an mais il n’aura pas d’autre choix que de payer en 2018.

Source image : youtube

Arrivé à Portland aux alentours de la deadline de février, Jusuf Nurkic a pris ses marques dans l’Oregon. Le pivot se sent bien au sein du collectif de Terry Stotts et devrait tout faire pour prolonger chez les Blazers cet été.

Sauvé d’une situation devenue embarrassante chez les Nuggets, Nurkic a repris du poil de la bête dans les contrées hipster du nord-ouest du pays. Tradé en échange de Mason Plumlee par Neil Olshey, le seizième choix de la Draft en 2014 a ainsi retrouvé une place de titulaire au sein d’une équipe qui participe aux Playoffs tous les ans depuis quatre saisons. Ses statistiques individuelles n’ont jamais été aussi bonnes grâce à une belle confiance de la part de son entraîneur qui lui a tout de suite donné les plus gros temps de jeu de sa carrière en tant que patron de la raquette des Blazers. Directement après son arrivée, Portland vivait une petite période d’euphorie avec une série de 14 victoires pour 6 défaites qui leur a permis de dépasser Denver pour obtenir le huitième et dernier spot qualificatif pour la post-saison à l’Ouest. Enfin utilisé à bon escient, Jusuf améliore la défense passoire des Trail Blazers en ajoutant une présence dissuasive sous les cercle, distribue les écrans à son backcourt et alimente aussi le scoring dans un style de pivot traditionnel qui ne s’écarte pas à plus de cinq mètres du cercle. Bref, le match est parfait pour les deux camps qui ont timidement évoqué la suite cet été, alors que le Bosnien sera agent-libre en 2018. Si certains doutes pouvaient encore subsister alors qu’aucun accord n’a encore été trouvé, Aylton Tesch, l’agent du joueur, a fait savoir à Ben Golliver de Sports Illustrated que son client se voyait bien rester à Rip City pour encore plusieurs années.

“J’ai l’impression que les Blazers sont très contents de Jusuf et Jusuf se sent très bien ici. Nous avons déjà eu quelques discussions à propos d’une prolongation de contrat mais nous avons décidé de laisser passer cette saison avant de reprendre les négociations en juillet. Il a déjà prouvé qu’il pouvait aider l’équipe. Il y a un fit pour Jusuf à Portland et il souhaite rester ici sur le long terme.”

On ne peut être plus clair de la part de l’agent qui sous-entend ainsi que Nurkic sera prêt à faire quelques petites concessions pour rester à Portland s’il en a l’opportunité. DeMarcus Cousins et DeAndre Jordan seront tous les deux free agents en 2018 et Jusuf ne sera donc que le troisième meilleur pivot disponible sur le marché. D’autant que l’argent pouvait poser un problème aux Blazers il y a quelques mois mais le trade d’Allen Crabbe aux Nets a déjà libéré un peu de thunes dans les caisses de Portland qui aura encore l’occasion de monter un échange cette saison pour avoir de quoi proposer un vrai contrat au Bosnien qui se trouve encore dans son contrat rookie et qui touche un peu moins de trois millions de dollars cette saison. On voit donc mal Neil Olshey ne pas matcher les offres qui seront faites à son pivot cet été, vu l’importance de ce dernier dans l’équipe et le manque d’options dont il dispose. Car derrière Jusuf Nurkic, c’est un peu le néant dans la raquette. Zach Collins n’est encore qu’un rookie alors qu’Ed Davis et Meyers Leonard sont davantage des ailiers-forts que des protecteurs d’arceaux.

Jusuf Nurkic tourne à 14,6 points et 7,2 rebonds de moyenne et les Blazers encaissent 1,5 points de moins toutes les 100 possessions lorsqu’il est sur le parquet. Si Portland tient bon et se qualifie en Playoffs pour une cinquième année consécutive, leur GM aura du mal à ne pas conserver son pivot pour jouer la carte de la stabilité.

Source texte : Sports Illustrated


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top