Sixers

Markelle Fultz sera réévalué dans trois semaines : petite lueur d’espoir du côté de Philadelphie

Markelle Fultz

On reste dans le conditionnel.

Source image : YouTube

Absent depuis la fin du mois d’octobre, Markelle Fultz prolonge la malédiction des rookies des 76ers. Le revers de la médaille du tanking pour ceux qui veulent voir une raison liée au karma. Alors, quand est-ce que les Sixers exploseront définitivement le plafond de la hype ?

On se calme de suite, il ne s’agit pas d’une date pour un retour. Le dernier numéro 1 de Draft peut revenir dans trois semaines comme pour Pâques. Sa blessure sera réévaluée au début du mois de décembre, c’est-à-dire que le médecin réexaminera le dossier pour donner une date plus précise pour son retour. Là où il y a du positif, c’est que le Docteur Ben Kibler a pu l’examiner ce dimanche et a donc réclamé une nouvelle évaluation de la situation rapprochée dans le temps, laissant l’espoir d’une guérison rapide. Gêné à l’épaule, Makelle Fultz n’a disputé que quatre rencontres avant de rendre les armes. Il avait dû changer sa mécanique de shoot pendant l’été pour apprendre à jouer malgré la douleur mais le stratagème n’avait pas aussi bien fonctionné que prévu. Car le souci, au-delà de la souffrance, réside bien dans son shoot. Habituellement assez adroit, le jeune meneur ne shootait qu’à 33% et à 50% sur la ligne des lancers depuis le début de l’exercice. Des statistiques qui feront plaisir à Lonzo Ball. Comme quoi, il n’est pas impossible que les deux aient eu envie de taffer leur tir ensemble cet été…

Brett Brown espère pouvoir compter sur son rookie rapidement, lui qui est un peu en galère avec son backcourt actuellement. Nik Stauskas est out depuis une dizaine de jours et ne devrait revenir que début décembre et Jerryd Bayless est indisponible depuis deux semaines. C’est donc Ben Simmons qui prend les rênes pour distribuer le jeu en attaque dernièrement, T.J. McConnell pouvant le soulager sur certaines séquences. Ce n’est pas vraiment un problème pour le prodige australien qui est capable d’évoluer des postes 1 à 4 sans distinction et qui avait d’ailleurs commencé dans cette position de point forward lorsque Markelle Fultz était encore là en début de saison. Mais cela limite forcément un peu les options de son coach tant que tous ces manieurs de ballon sont à l’infirmerie. Dans tous les cas, il faudra une adaptation et une rééducation importante pour le produit de Washington. Les blessures contractées si jeune peuvent laisser des séquelles graves si elles sont mal traitées et aucun risque ne sera pris à Philadelphie. Mais ça, aux Sixers on commence à y être habitué.

Mesdames et messieurs fans des Sixers, ne vous réjouissez pas trop vite : nous n’avons toujours aucune date pour le retour du meneur prodige. Mais la patience vous connaît bien et Philadelphie n’a pour l’instant pas besoin de son rookie pour faire partie du Top 8 à l’Est.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top