Timberwolves

Preview Wolves – Pistons : Detroit veut au moins terminer son road-trip sur un sourire

Reggie Jackson

Lors de leur premier affrontement de la saison, les Pistons s’étaient imposés très largement à domicile (122-101).

Source image : YouTube - Pistons

Prenons l’avion pour le nord, en route vers Minneapolis comme déjà six autres franchises cette saison. Repartons comme cinq d’entre elles avec une morsure dans la cuisse. Cependant, mordre dans du métal risque de ne pas être agréable pour les Wolves ce soir à 1 heure. Donc pour vous, si faire combattre des animaux et des mécaniques bien huilées vous effraie, passez votre chemin car il y a un risque que ce match dépasse la légalité.

Detroit essayera d’accrocher une première victoire dans le Minnesota lors de ce court road-trip mal négocié pour le moment avec deux défaites consécutives contre les Bucks et les Pacers. Pour les rassurer on précisera que Minneapolis évolue à l’Ouest, au contraire de leurs deux adversaires précédents même si on ne sait pas trop si affronter le troisième de la Conférence la plus relevée de la Ligue est un cadeau, surtout chez lui. Il faudra peut-être attendre la réception de Cleveland, lundi, pour se rassurer, mais ce n’est pas non plus gagné pour des Pistons qui connaissent un petit coup de moins bien après un bon départ. Le solide bilan de 10-5 et la troisième place à l’Est sont dus à de très belles performances à domicile. Seuls les Sixers sont allés s’imposer à Detroit en huit matchs. Le tout grâce à une défense solide et un scoring régulier. Comme aux plus belles heures des Pistons, la défense est au cœur du succès de la franchise avec en moyenne 101,5 points encaissés de moyenne par match (7ème de la Ligue).

La défense n’est pas étrangère non plus à des Wolves qui tiennent à leur territoire et se sont bien repris de ce côté du parquet depuis quelques jours. En même temps, quand tu as Tom Thibodeau sur le banc et Jimmy Butler sur le parquet, c’est plus facile. Après il suffira d’être régulier. Battre les Spurs de 12 points ou le Thunder si c’est pour perdre contre Phoenix, c’est moche, surtout pour un sérieux prétendant aux Playoffs à l’Ouest. On se rappelle que les Pistons en avaient passé 122 aux Wolves en tout début de saison, ce qui promet donc quelques problèmes aux hôtes du soir. Dede Drummond prend de la place et quand il en a envie, il peut embêter Karl-Anthony Towns. Par ailleurs, Avery Bradley sera sans doute sur Jimmy Butler ou Andrew Wiggins. Niveau poil à gratter, on a connu pire. Et à côté, si Tobias Harris est relativement tranquille, il peut enquiller 20, 25 points voire même 34 comme lors de la première confrontation entre les deux équipes.

La clé du match pour Minnesota concernera le banc. Des joueurs comme Jamal Crawford ou Gorgui Dieng peuvent apporter énormément en sortie de banc. De surcroît, Butler sera présent ce soir au contraire du dernier match. Donc bon, on s’enflamme sur Tobias Harris, mais dans tout l’Illinois on préfère limiter un début d’incendie avec JB qu’avec un extincteur. Le problème reste bien que Minnesota est dépendant de son cinq de départ. Contre Dallas, il a scoré 90 des 111 points marqués. Sauf que si ce soir la défense ne suit pas et si Bradley éteint Wiggins, il faudra puiser dans le banc à coup sûr. Mais bon, vu les statistiques les Loups à la maison (5 victoires en 6 matchs, 103,7 points encaissés de moyenne), il y a moyen de calmer des Pistons en pleine bourre mais qui peuvent galérer en attaque, étant 15ème de la Ligue dans le domaine.

Distinguer un vainqueur est compliqué sur cette rencontre, vous dire que les deux équipes dépasseront les 100 points semble illusoire. Il y a de fortes chances que la meilleure attaque soit la défense. Mais attention chers Wolves et chers Pistons, n’oubliez pas d’attaquer.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top