Mavericks

Mark Cuban va acheter l’équipe de G-League affiliée aux Mavs : du coup, l’effectif actuel jouera dans quelle Ligue ?

Mark Cuban, Mavericks

Et si j’envoyais Nerlens Noel en G-League pour voir s’il refuse encore mes chèques ?

Source image : Youtube

On le sait, cette saison les Mavericks ne nourrissent pas de grandes ambitions, si ce n’est posséder un nombre bien élevé dans la colonne “L” pour disposer d’un maximum de boules à la loterie qui précédera la Draft. Et prier pour que le hasard soit de leur côté. Mais cela ne doit pas les empêcher de construire déjà pour l’avenir. Les dernières news en provenance de Mark Cuban confirment cette idée.

Avec seulement deux victoires pour quatorze défaites, la course des Mavs pour choper first pick est bien lancée puisque ce bilan est le pire de la Ligue, mettant la misère aux Hawks, aux Bulls et aux Kings. Du coup les fans se contentent d’admirer la crinière de Dirk Nowitzki pour sa vingtième saison dans le Texas tout en vibrant sur les qualités techniques d’un Dennis Smith Jr. Pour le reste, Rick Carlisle a surtout pour mission de développer les jeunes. Qu’il se rassure, Mark Cuban ne compte pas faire des Mavericks un centre de formation. Non, son but est de prochainement devenir l’actionnaire majoritaire des Texas Legends, la franchise de G-League affiliée aux Mavs qui jouera alors ce rôle.

C’est en tout cas ce que nous révèle Mark Stein. Le proprio le plus bavard de la Ligue a entamé des discussions en ce sens afin de poursuivre un rapprochement entamé lors de la saison 2010-11, quand des membres du front office de la franchise de Dallas avaient pris des parts dans les Texas Legends. Mais aujourd’hui il faut aller plus loin. Avec en prime la règle du one-and-done sur le point de pousser son dernier souffle, de plus en plus de jeunes vont avoir besoin de passer par une antichambre de la NBA avant de briller au plus haut niveau. Un rôle qui convient parfaitement à la G-League qui est déjà un tampon pour certains joueurs. Les franchises le savent bien puisque déjà vingt-trois d’entre elles ont mis la main sur l’une des vingt-six équipe de la ligue de développement qui porte désormais le pavillon d’une marque de boisson énergétique.

Déjà liés aux Mavericks, les Texas Legends ne devraient pas voir leur quotidien être bousculé par un éventuel rachat par Mark Cuban, à moins que le propriétaire des Mavs n’ait une autre idée derrière la tête pour révolutionner la franchise de développement. On en doute un peu, il suit juste une tendance bien installée en NBA.

Source : Mark Stein


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top