Lakers

Preview Lakers – Sixers : bonne chance à notre ami Lonzo Ball face à Ben Simmons

Ben Simmons Lonzo Ball

Il va falloir mettre le réveil.

Source image : YouTube

Les Lakers et les Sixers, deux des équipes les plus hypées de l’été. Des jeunes talentueux à ne plus quoi en faire, des vétérans capables de driver tout ça et surtout des publics qui n’ont qu’une seule envie : revoir leur franchise respective revenir au sommet. Rendez-vous à 4h30 en France pour ce match de jeunots qui promet d’être chaud cacao !

Les Lakers connaissent une période un peu creuse en ce moment avec une seule petite victoire en quatre matchs, lors de leur dernière partie face aux Suns. Cependant, une stat doit rassurer Luke Walton et ses hommes avant la réception des Sixers ce soir : à domicile, les Angelinos sont sur une bonne série. Sur leur cinq dernières rencontres jouées au Staples Center, L.A. s’est imposé à quatre reprises, et pas face à des peintres. Ils sont brillamment venus à bout d’équipe comme les Grizzlies, les Pistons ou encore les Wizards. On sait que la bande à Lonzo est encore un peu faible pour tenter d’accrocher les Playoffs. Cependant, s’ils continuent de faire de leur stade une citadelle quasi imprenable, ils remonteront au classement et deviendront une équipe vraiment chiante à jouer.

Ce soir, c’est un client qui arrive en Californie, à l’image de Ball qui va devoir faire face à une opposition de – grande – taille en la personne de Ben Simmons. Ces deux là étaient les deux favoris pour le titre de rookie de l’année avant le début de la saison, mais il faut avouer que le joueur de Philly est en train de rouler sur la concurrence. Le meneur des Lakers est bon, mais il connaît de très grosses difficultés au tir à l’image de son dernier match face à Phoenix. Certes il est toujours aussi complet dans son jeu avec 7 points, 5 rebonds et 5 passes, mais au shoot, ce n’est pas ça. 3/10 dont 1/4 du parking. Le talent de Zo est absolument indéniable, c’est un bonhomme qui a la basket dans les veines, mais il doit impérativement bosser son tir s’il veut devenir un grand joueur. Il n’y a qu’à voir sa gestuelle qui est entre nous vraiment dégueulasse. Un peu de travail et de la motivation et ça va le faire. En attendant, il devra se coltiner Ben Simmons, et ça, ce n’est pas un cadeau. Zo attire toutes les lumières, et il y a un gars qui évolue dans son ombre – même s’il commence à en sortir – qui est pourtant extraordinaire depuis le début de saison, c’est Kyle Kuzma. Le 27ème choix de la dernière Draft est en train d’impressionner avec ses stats : 14,9 points et 6,8 rebonds à plus de 50% au tir en 31,1 minutes de moyenne. Opposé à Dario Saric, double K pourrait être la petite surprise du chef ce soir, alors méfiez-vous à la feuille de stats… Seul absent pour les Lakers : Larry Nance Jr., blessé à la main.

En face, les Sixers s’apprêtent à jouer leur cinquième et dernier match de leur road-trip à l’Ouest. Après avoir bien débuté en s’imposant sur la parquet du Jazz, Philly s’est incliné à deux reprises face aux Kings et aux Warriors avant de se ressaisir contre une équipe des Clippers en perdition. Le bilan est donc pour l’instant de deux victoires pour deux défaites, et terminer ces cinq parties au-dessus de 50% serait une vraie réussite pour Brett Brown. Lors de la dernière victoire face aux Clips, on a eu le droit à un Joel Embiid de gala. Le Camerounais a terminé la partie avec 32 points, 16 rebonds, une démo de basket contre DeAndre Jordan et un regard pour Blake Griffin. On aime ou on n’aime pas, The Process a une sacré grande gueule, il ne se prive pas pour l’ouvrir. Ce soir, il sera opposé à Brook Lopez, un pivot qui ne parle pas beaucoup mais qui fait souvent le taf. L’ancien des Nets n’est cependant franchement pas réputé pour ses qualités défensives. À Jojo d’exploiter cette faille pour nous gratifier d’une nouvelle performance de haute voltige.

On suivra aussi la performance de ce bon vieux J.J. Redick. L’ancien joueur de Doc Rivers s’est parfaitement intégré à sa nouvelle équipe et à son nouveau rôle de mentor et de “patron” du vestiaire. Du haut de ses 33 ans, Jean-Jacques est un des plus vieux joueur du roster des 76ers, cependant, le poids des années n’a pas vraiment l’air de se faire ressentir. L’ancienne grande gloire de Duke tourne cette saison à 15,1 points, 4 assists – son plus haut total depuis 2012-13 – et 2,7 rebonds à 44% au tir et 39% du parking. Toujours aussi adroit de loin, le désormais vieux briscard se régale au milieu de ce collectif de jeunes joueurs athlétiques qui le servent souvent dans de très bonnes conditions. Contrairement à celle des Lakers, l’infirmerie de nos amis de la ville de l’amour fraternel est remplie ou presque. Les deux meneurs Markelle Futlz et Jerryd Bayless sont out indéfiniment à cause de blessures à l’épaule pour le premier et au poignent pour le second. L’autre tireur d’élite, Nik Stauskas, est indisponible jusqu’à fin novembre tandis que Jahlil Okafor est malade – en plus d’être en dehors de la rotation – et ne jouera pas ce soir.

Cette affiche va réveiller la curiosité de certains. On a tous envie de voir comment tous ces jeunes talents vont se comporter les uns contre les autres. Des pépites, il y en aura presque à tous les postes. Lonzo Ball, Brandon Ingram, Kyle Kuzma, Ben Simmons, Joel Embiid, c’est sans doute eux le futur de la NBA, alors ne manquez pas cette opposition entre les Lakers et les Sixers, ou vous risqueriez de le regretter. Il faudra se lever en tout cas, 4h30 à noter sur votre agenda !

Source : philly.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top