Knicks

Mindaugas Kuzminskas s’en va, Joakim Noah revient : quel fit pour le pivot dès son retour ?

Joakim Noah

He’s back.

Source : youtube

C’était un feuilleton qu’on vous faisait suivre depuis quelques jours : quel joueur les Knicks allaient choisir de couper pour permettre la réintégration de Joakim Noah dans le roster ? Les deux grands favoris étaient Ramon Sessions et Mindaugas Kuzminskas, et c’est finalement le second qui a été prié de faire ses valises après un peu plus d’un an de bons et loyaux services.

Les fans des Knicks ont dû être un peu triste en voyant l’annonce de la nouvelle sur le compte Twitter d’Adrian Wojnarowski d’ESPN. Après plusieurs semaines d’hésitation entre Kuz et Ramon Sessions, c’est finalement le Lituanien qui a été coupé hier soir par les dirigeants de la franchise new yorkaise. Pour rappel, Scott Perry, General Manager de la franchise, était dans l’obligation de faire partir un joueur puisque Joakim Noah reviendra ce soir sur les parquets après une longue suspension pour le match face aux Cavaliers, où il rencontrera son BFF LeBron James – avec qui il aime passer des moments agréables et pleins de complicité. Dans un communiqué, le GM des Knicks a d’ailleurs souligné le comportement irréprochable de son désormais ex-joueur, et combien le choix a été difficile. Perry a donc conservé Sessions car il a préféré être prudent vis à vis de Jarrett Jack, le copain de Frank Ntilikina, qui a connu de nombreux problèmes physiques ces dernières saisons. En gardant l’ancien meneur de Charlotte, il a une deuxième assurance au poste 1.

“Le respect que cette franchise a pour Mindaugas Kuzminskas ne peut pas être surestimé. Son professionnalisme et son éthique de travail étaient très appréciés par ses partenaires, ses coachs et le staff entier. Cette décision était extrêmement dure à prendre pour nous. On ne souhaite rien d’autre que le meilleur pour le reste de sa carrière de joueur.”

La belle histoire entre le Kuz et les Knicks s’est donc terminée hier soir. Le Lituanien, sans doute très ému, a tenu à adresser un beau et long message sur son compte Twitter pour remercier les fans, le staff et les joueurs. Il a d’ailleurs ponctué ce tweet d’un #onceaknickalwaysaknick – Knicks un jour, Knicks toujours – histoire de bien terminer son aventure du côté de la Big Apple. Cette aventure fut faîte de hauts et de bas pour Kuzminskas. Il faut d’ailleurs rappeler que c’était la toute première expérience dans le pays de l’Oncle Sam pour lui. Elle avait très bien commencé avec une première saison pleine de promesses terminée avec 6,3 points, 1,9 rebond et 1 assist en 15 minutes de moyenne, le tout en 68 matchs disputés. En plus de stats tout à fait correctes, c’est le caractère du bonhomme qui avait beaucoup plu au public new yorkais. Toujours professionnel, très souriant et très accessible, le Lituanien était devenu un chouchou du Madison Square Garden. Malheureusement, sa deuxième saison NBA avait beaucoup moins bien débuté puisqu’il n’a joué que deux minutes depuis la reprise, avant de se faire couper hier. Les Knicks devront donc verser la somme de trois millions de dollars au Kuz qui était la valeur de son contrat – qui était garanti. Il devrait retrouver un club assez rapidement vu son profil de défenseur athlétique qui plaît beaucoup : les Bulls, les Lakers et les Hawks s’intéresseraient d’ailleurs à lui. Au pire, s’il ne retrouve pas de franchise NBA, il restera toujours l’Europe où Kuzminskas a une belle réputation et où il signera à coup sur dans une équipe ambitieuse et à la hauteur de son talent.

Pour ce qui est de Noah, l’interrogation se porte évidemment sur sa condition mais aussi le fit de sa réintégration. Avec Kyle O’Quinn et Enes Kanter qui se tirent la bourre dans la peinture, difficile de trouver de la place pour un Joakim lui aussi pivot. Quel temps de jeu sera donné à Jooks ? Pourra-t-il se montrer important d’entrée, afin de ne pas bousculer le beau début de saison des Knicks ? Un poil de pression, sur un joueur dont le contrat est souvent mentionné, mais qui veut se rattraper en retrouvant son jeu d’antan, fait de hustle, de cris de guerre, de grosse défense et de sacrifices pour le collectif.

C’est donc la fin de l’aventure entre Kuzminskas et les Knicks. Scott Perry, le GM de la franchise, a décidé de se séparer de son ailier lituanien pour permettre le retour de Jooks. En ballottage avec Ramon Sessions, c’est finalement le Kuz qui fait ses valises. Il devrait pouvoir les reposer assez rapidement dans un club – aux States ou en Europe – car il reste un joueur de grande qualité capable de beaucoup apporter à un collectif. Quant à Jooks, jumelles sur lui, son comeback est plus qu’attendu…

Source : ESPN, New York Post


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top