Timberwolves

Jimmy Butler a déjà entouré la date de son retour à Chicago : vous feriez mieux de faire pareil

Jimmy Butler

Jimmy sera chaud bouillant pour son retour à Chicago, on a hâte.

Source image : Youtube

Transféré aux Wolves cet été, Jimmy Butler aurait fixé un ultimatum à ses dirigeants bien avant son départ. C’était lui ou Fred Hoiberg. Les Bulls ont fait leur choix, le All-Star de 28 ans a été envoyé dans le Minnesota et le coach de Chicago est toujours sur le banc.

Après six saisons passées à Chicago, Jimmy Butler est parti rejoindre son ancien coach Tom Thibaudeau dans le Minnesota. Le soir de la dernière Draft, Bulls et Wolves se sont mis d’accord pour transférer l’arrière. On savait déjà depuis quelque temps que les Taureaux et Jimmy n’iraient plus très loin ensemble mais la bombe est tombée un peu brutalement cet été. Alors qu’ils avaient ramené Dwyane Wade et Rajon Rondo lors de l’intersaison 2016 pour former un trio avec Butler, les Bulls ne possèdent plus aucun de ces joueurs. Pour cause, les trois bonhommes ne pouvaient plus se blairer. Jimmy G. Buckets ne montrait pas de signe d’envie de départ mais la franchise de Chicago s’activait depuis bien longtemps pour le transférer. Cela semblait simple, les Bulls voulaient repartir de zéro en l’envoyant ailleurs mais la situation en interne était un peu plus compliquée qu’elle n’y paraissait. Pour la première fois depuis son trade, Jimmy Butler a évoqué les raisons pour lesquelles il a été envoyé en dehors de Chicago à Teddy Greenstein du Chicago tribune.

“J’avais dit depuis le début que c’était moi ou Fred Hoiberg. Et, à juste titre, ils ont choisi Fred. C’est bien pour eux. J’ai ce match entouré sur mon calendrier. Le 9 février, je suis de retour.”

La date est à entourer en rouge vif. Le 9 février prochain, les Bulls recevront effectivement les Wolves à Chicago. Le United Center sera plein à craquer pour recevoir l’ancienne star des Taureaux, mais après ces déclarations, l’accueil risque d’être glacial pour Butler. Jimmy G. Buckets aura à cœur de livrer une performance très sale suite aux circonstances de son départ. Une ambiance bouillante avec un Jimmy Butler remonté à block, ça nous promet un pur match de basket. Il y aura surement de l’émotion mais il voudra surtout prendre sa revanche contre son ancien coach dans ce qui pourrait être un carnage si le nouveau loup est dans un grand soir. L’opposition parait tout de même très déséquilibrée entre des Bulls qui pratiquent le tanking à l’Est et des Wolves qui visent les Playoffs à l’Ouest.

Le ton est donné, Jimmy Butler est aussi impatient que nous d’être au 9 février 2018. Après les paroles, on veut les actes mais il faudra encore attendre quelques mois avant de voir Jimmy faire son come-back à Chicago.

Source Texte : Teddy Greenstein / Chicago Tribune


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top