News NBA

Nike communique sur ses maillots jetables : ça valait le coup de mettre une virgule à un milliard dessus

Ben Simmons maillot

L’image se répète depuis trois semaines.

Source image : YouTube

En 2015, la NBA et Nike avaient annoncé un contrat d’un milliard de dollars pour que la firme à la virgule équipe les franchises jusqu’en 2025. Cette saison, le Swoosh a fait une entrée en matière remarquée sur les parquets de la Grande Ligue, non pas par la présence de sponsors, mais davantage par la non-résistance des tissus utilisés. On comprend maintenant pourquoi les arbitres sifflent quand ça devient un petit peu trop nasty.

Il y a deux ans, Adidas s’était fait épingler par de nombreux joueurs qui en avaient marre des maillots à manches. Selon certains, ils les empêchaient de shooter correctement et d’être totalement libre de leurs mouvements. Mais à la tête de cette contestation, LeBron a quand même été sacré champion en 2016 avec un maillot à manches au Game 7 des Finales. Finalement, quand le business reprend, les considérations physiques et sportives passent à la trappe assez facilement. Dans le cas de Nike, c’est la qualité des maillots qui pose problème puisque ceux-ci semblent se déchirer au moindre contact. Pour éviter de perdre totalement la face et des millions de consommateurs potentiels, le nouvel équipementier de la NBA a enfin réagi en annonçant que des ingénieurs étaient sur le coup pour éviter que de telles déconvenues ne surviennent à nouveau sur les parquets mais aussi pour les maillots mis à la vente du grand public. Il en va de leur image mais aussi de leur crédibilité, tout simplement.

Ici, le cas est sensiblement le même qu’avec Adidas. Depuis le début de l’année de nombreuses plaintes ont été recensées de la part des joueurs qui n’apprécient pas les tuniques de Nike. On se rappelle de Ben Simmons qui a vu son maillot se faire arracher contre les Pacers il y a quelques jours, mais aussi des déboires de Draymond Green ou de sa majesté toujours bien habillée, LeBron James, dès le match d’ouverture de la saison régulière. Non seulement elles se déchirent, mais les nouvelles tuniques colleraient trop à la peau de certains joueurs qui ne semblent pas non plus apprécier la matière utilisée pour absorber la sueur pendant les matchs. En bref, c’est un bel échec de la part de la virgule qui va vite devoir corriger ces défauts pour ne pas devenir la risée de tout un pays et se mettre à dos tous les basketteurs du monde entier. A 1 milliard de dollars le contrat, ça la fout mal.

Heureusement pour Nike que ce type d’affaire arrive au début du contrat. Imaginez des problèmes pareils quelques semaines avant de potentiellement le renouveler. Dans tous les cas, c’est un coup de pub très cher et qui ne sera pas forcément rentable. Les fans NBA ne portaient pas forcément dans leur cœur ces nouveaux maillots avec l’intégration du logo Nike, mais aussi avec des sponsors. Mais bon, maître Adam Silver fera entendre la voix de la raison à tout ce petit monde : “Business is business, everything around is useless”. On vous laisse vous faire votre avis sur la question.

Sources : Twitter, ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top