Nuggets

La mixtape du jour vous est offerte par Nikola Jokic : 41 points du Joker, nouveau record en carrière

Après la vilaine défaite de ses Nuggets face aux Warriors, Nikola Jokic s’est bien repris en défonçant la raquette des pauvres Nets. Victoire de Denver à domicile (112-104), et surtout gros carton pour le pivot serbe devant ses fans.

Certainement pas ici que vous allez lire “l’importance d’une victoire contre Brooklyn”, avec tout le respect qu’on a pour Kenny Atkinson. L’entraîneur des Nets a beau déployer un début d’identité dans son groupe, on reste dans les profondeurs de la Ligue en terme de niveau de jeu et cela s’est encore une fois vérifié sur le match de ce mardi. Cependant, pour les Nuggets comme pour leur pivot fétiche, il ne fallait pas déconner. L’emporter, impérativement, sans faire de bêtises, notamment car le sandwich avait une drôle de tête. Warriors, Nets, Thunder, attention au choc thermique. Ce weekend, les hommes de Mike Malone s’étaient fait marcher dessus par une équipe de Golden State bien plus concentrée, plus expérimentée et moins stressée devant l’enjeu. Le banc avait certes répondu présent, mais les starters étaient aux abonnés absents, ce qui poussait forcément Jokic à taper du poing sur la table. Merde, on va pas se taper une session maison aussi longue pour laisser passer des rencontres par flemme, quand même. Frustré par cette lourde défaite, Nikola décidait donc de mener les siens vers le bon chemin, en vrai leader qu’il est déjà. Moins âgé que Paul Millsap, peut-être, mais présent depuis plus longtemps et donc plus apte à prendre la parole, assurément. C’est ce qui se passa cette nuit avec la démolition du secteur intérieur de Brooklyn.

Tyler Zeller, Timofey Mozgov, Ronaldinho, machin truc… rien à foutre. De bonne humeur et surtout en rythme, le Joker aurait pu envoyer un total encore plus impressionnant si ce match n’était pas déjà plié et s’il n’avait pas chopé des fautes inutiles. Obligé de regarder le quatrième quart-temps sur le banc, mais content du devoir accompli, Niko pouvait enfin souffler un coup. La performance ? Belle, forcément, 41 points à 16/25 au tir, quand t’y ajoutes 12 rebonds, 5 passes, 2 interceptions et 2 contres, tout en rentrant 4 tirs derrière l’arc, t’es pas un distributeur de tracts. Mais ce qui était et est important, c’est le message envoyé avant le match de ce jeudi. Celui que de nombreux fans ont déjà entouré, car celui-ci pourrait être explosif. En effet, le Thunder se déplacera au Pepsi Center, avec trois défaites de suite dans le museau et donc un couteau bien aiguisé entre les dents. La logique voudrait, question de talent, que Russell Westbrook et sa clique viennent s’imposer en patron chez les Nuggets. Sauf si, leçon retenue face aux Warriors et boulot fait contre Brooklyn, les hôtes réalisent l’importance de tout donner pendant 48 minutes, et qu’il y a une bête blessée à conserver dans son mauvais état. Tout sera analysée et décortiqué sur cette rencontre, pas pour créer de loi définitive sur le potentiel de Denver, mais pour voir un début de réaction collective face à un vrai challenge. L’équipe n’était pas prête mentalement pour tenir tête à Golden State, pourra-t-elle le faire face à OKC demain soir ? Affaire à suivre.

Ce qui est sûr, c’est que notre ami Nikola Jokic devra reproduire une perf aussi chouette contre le Thunder, pour donner le ton à ses coéquipiers. Pas sûr qu’il en cale à nouveau 41, mais la trentaine qui installe bien tout le monde, ce serait pas mal. Mieux, ce sera nécessaire.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top