Sixers

Jahlil Okafor pourrait atterrir à Chicago ou Atlanta : maintenant, c’est l’heure de l’opération séduction

Jahlil Okafor
Source image : YouTube

Et si le dossier Jahlil Okafor avançait, même au ralenti ? Les dernières infos nous viennent de David Aldridge, le très respecté journaliste qui s’est longuement exprimé sur le pivot des Sixers. Apparemment, ça se bouge.

Pas de quoi en faire une tarte flambée, mais on pourrait doucement progresser sur le cas du géant formé à Duke. Depuis plusieurs jours, plusieurs semaines, même plusieurs mois, l’insatisfaction de Jahlil est connue, et l’envie des Sixers de l’échanger également. Sauf que pour de multiples raisons dont on va parler ci-dessous, la clique de Bryan Colangelo préfère la jouer avec patience, afin de récupérer le meilleur package en échange. Précipitation ? Oh que non. On aime prendre le temps à Philly, ce qui repousse jour après jour l’évidence, celle de voir Okafor se faire prochainement transférer. La bonne nouvelle, c’est que deux équipes sembleraient se séparer du lot, dans une espèce de dernier virage : les Hawks et les Bulls, deux équipes en totale reconstruction. Du côté de Chicago comme d’Atlanta, la seule chose qui excite cette saison, c’est la future Lottery de la Draft. Dans ces grands projets qui visent à bâtir l’avenir, le management des deux franchises souhaite forcément récupérer du joueur de talent contre des cacahuètes. Et en ce sens, Jahlil représente une pièce de choix. Même sujet à des soucis de blessures, même limité en défense, même capable de mettre des gouaches à des gens dans la rue, Okafor reste un Top 3 choix de Draft de sa cuvée, ce qui représente un prospect encore capable de se développer. On a notamment vu les Nets choisir cette voie-là en décidant de miser sur D’Angelo Russell cet été, cela tombe bien car le copain pris juste en-dessous de lui en 2015 était… ce bon Jah. Les Hawks et les Bulls sont donc au taquet sur le dossier.

Des sources au sein de la Ligue affirment que les deux destinations les plus probables pour Jahlil Okafor sont les Chicago Bulls et les Atlanta Hawks. Cependant, les Sixers tiennent à prolonger leur statu-quo pour obtenir au moins un tour de Draft en échange, et ils pourraient également choisir de garder Okafor en tant qu’assurance en cas de blessure concernant Joel Embiid. Un contrat expirant pourrait également être un point d’entente à l’approche de la deadline des transferts.

Il est clair que, à tout moment, Philly peut se rétracter en voyant Embiid quitter les siens. Ce qu’on ne souhaite pas, évidemment, mais ce qui peut expliquer le comportement du management, en partie. Avoir Okafor de dispo permettrait de continuer la marche folle vers le Top 8 de l’Est, sans avoir à regretter chaque nuit le départ de Jahlil, même si on doute de la faisabilité de ce scénario. Le jeu à venir va donc clairement opposer les Bulls et les Hawks, dans les futures négociations, deux franchises aux armes différentes. Atlanta possède, sur le papier, davantage de futurs picks de Draft à dérouler sous le nez des Sixers. Cependant, Chicago est le berceau d’Okafor et le joueur pourrait être enclin à prolonger dans le coin cet été, ce qui faciliterait les modalités autour de quelconque transfert. Maintenant, est-ce que la famille Colangelo est pressée et veut jouer l’horloge jusqu’au buzzer de début-février, ou bien régler cette histoire rapidement avant que les propositions des Hawks et Bulls perdent en valeur ? Là est toute la question. On notera d’ailleurs que si ces franchises sont mentionnées, cela ne veut pas dire que la course ne se joue qu’entre ces deux bolides : Boston, OKC et un paquet d’autres auront leur mot à dire. Mais il est clair que sur la pression tout-terrain effectuée, Atlanta et Chicago seront intraitables.

Pour Hawks comme Bulls, récupérer un joueur de talent comme Okafor peut représenter une chouette perspective, dans un avenir qui pour le moment manque clairement de phénomènes dans son genre. Maintenant, est-ce que les Sixers vont jouer le jeu ou l’horloge ? Affaire à suivre, dans les prochains jours.

Source : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top