Bulls

Zach LaVine s’offre un contrat de 35 millions de dollars chez Adidas : le cosmonaute dans les pas de Derrick Rose

Zach LaVine

Pas besoin de vous faire un dessin.

Source image : YouTube/Chicago Bulls

Arrivé à Chicago cet été dans le cadre du trade de Jimmy Butler à Minneapolis, Zach LaVine semble suivre les pas de Derrick Rose en annonçant un beau contrat avec la marque aux trois bandes. Prochaine étape ? Le titre de MVP, avant que les genoux ne lâchent complètement.

Il a déjà devancé le meneur des Cavs sur ce point en se faisant les croisés en février, avant de recevoir la moindre récompense de la Ligue. Mais la rééducation avance bien et Zach se dit prêt à rejouer avec ses coéquipiers à l’entraînement, rapprochant la date de son retour même si les Bulls ne prendront absolument aucun risque avec leur nouvelle pépite. Car le vainqueur des concours de dunk en 2015 et 2016 n’est pas venu dans l’Illinois juste pour profiter du staff médical ou pour lâcher quelques highlights sur des alley-oops de Kris Dunn. LaVine est arrivé comme le nouveau visage d’une franchise de Chicago en pleine reconstruction. Toujours dans son contrat rookie – les Bulls possèdent une qualifying offer et pourront matcher toutes les offres faites à leur arrière cet été – le marsupial vient déjà d’assurer son avenir en signant un joli pactole avec Adidas selon ESPN. Sponsorisé Nike depuis le début de sa carrière, le produit de UCLA vient de s’engager pour quatre ans avec la marque aux trois bandes pour un contrat évolutif qui pourrait monter jusqu’à 35 millions de dollars s’il atteint un niveau de All-Star. Le Swoosh avait une clause pour égaler cette offre mais a préféré décliner, faisant une sorte de pari contre son ancien poulain.

Avec ce deal, Zach LaVine se rapproche inévitablement de Derrick Rose qui a représenté les couleurs de la marque pendant ses plus belles années à Chi-Town et qui reste un athlète Adidas aujourd’hui. L’ancien coéquipier de KAT et Andrew Wiggins chez les Wolves n’aura pas tout de suite de signature shoes alors que l’équipementier doit déjà s’occuper de chouchouter ses nouvelles égéries, Kristaps Porzingis et Joel Embiid, qui n’ont pas eu cet honneur pour le moment. C’est toutefois un bon deal pour l’arrière sur ressorts qui pourrait prendre une autre dimension chez les Bulls. D’abord bête de foire puis jump shooteur, il aura presque un statut de franchise player même si Chicago est probablement la plus faible équipe de la Ligue cette saison. ZLV aura encore plus de tickets shoots qu’à Minny et disposera de plus de libertés pour faire exploser ses statistiques. Avec près de 19 points de moyenne la saison dernière, il a prouvé qu’il pouvait devenir l’un des meilleurs marqueurs de NBA. Il aura désormais encore un peu plus de motivation en sachant les millions que ça pourrait lui rapporter grâce à son équipementier. Pour Adidas, ce contrat confirme la volonté de la marque de mettre le paquet sur des joueurs prometteurs, dans le lot des Brandon Ingram, Jaylen Brown et Kelly Oubre Jr. par exemple. En laissant l’exploitation des maillots NBA à son concurrent direct, le groupe d’origine allemande a plus de fonds pour investir sur des joueurs et rester présent dans le monde de la Grande Ligue. Avec la nouvelle star des Bulls, ils misent sur un joueur spectaculaire qui plaira forcément au public pour le show qu’il propose tous les soirs… à condition qu’il revienne en forme.

A un an de renégocier un nouveau contrat à Chicago ou ailleurs, Zach LaVine soigne ses finances avec le plus gros contrat de sa jeune carrière. Tout bénéf pour lui qui sera de nouveau libre d’aller s’habiller où il veut à 26 ans, pour le début de son prime.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top