Sixers

Joel Embiid se voit bien faire toute sa carrière aux Sixers : on connaît tous la passion des premiers jours…

Joel Embiid

Joel Embiid déclare sa flamme aux Sixers, il se voit faire toute sa carrière à Philadelphie. C’est ce genre de promesses qui nous font rire plus tard.

Source image : NBA League Pass

Après une grosse année et demi en NBA, 35 matchs de joués et un gros contrat signé, Joel Embiid nous fait le coup de la déclaration d’amour. Il ne faut tout de même pas être dupe, ce genre de promesse est difficile à tenir dans cette Ligue.

La liste des joueurs qui n’ont connu qu’une seule franchise dans leur carrière est longue. Outre les Kobe Bryant, Tim Duncan et Dirk Nowitzki, de grands joueurs sont restés fidèles à leur franchise. Larry Bird, Magic Johnson ou Isiah Thomas n’ont par exemple jamais quitté leur équipe d’origine. Cette loyauté ne fait que renforcer la légende de ces joueurs qui ont marqué l’histoire de la NBA. Joel Embiid semble d’ailleurs l’avoir bien compris, comme il l’a souligné avec ses récents propos auprès de NBC Sports Philadelphia. Mais si l’on se penche un peu plus sur les noms de ces loyaux combattants, on remarque qu’ils ont évolué en NBA il y a déjà un certain temps. Il est de plus en plus rare de trouver des joueurs n’ayant porté qu’un seul maillot de nos jours. On peut tout de même citer Ginobili, notre Tony Parker national ou encore Nick Collison et Udonis Haslem comme références récentes. Les stars actuelles ont tendance à s’exporter un peu plus qu’avant. Durant s’est enfuit du côté d’Oakland et LeBron est parti faire une parenthèse enchantée à Miami. Il était pourtant impensable pour Larry Bird ou Magic Johnson d’envisager un départ. Aujourd’hui, on voit mal Kawhi Leonard, Russell Westbrook ou Stephen Curry changer de franchise, mais tout reste possible. La tendance est aux superteams, aux déménagements, les stars ne s’affrontent plus mais unissent leurs forces pour gagner des titres.

On ne veut pas porter la poisse aux fans des Sixers mais il est possible qu’un jour le grand Joel se retrouve dans une autre franchise. Les facteurs de départ, pour lui, peuvent être divers : un coéquipier trop pesant, une mésentente avec le coach, des difficultés à gagner un titre. En revanche, Il ne faut pas oublier que ce sont les Sixers qui pourraient avoir l’envie de se séparer du Camerounais, à l’avenir. Après lui avoir offert un gros contrat il y a quelques semaines, il est difficile d’envisager une telle décision. Mais il faut tout de même garder cette possibilité en tête quand on connait la capacité qu’a Embiid à se blesser. Le facteur blessure pourrait être fatal pour lui si cela l’empêche de progresser et de devenir un immense joueur. On croise tous les doigts pour éviter ce scénario, mais si cela vient à se produire, Philly tentera sûrement de trader son pivot, dont le contrat serait trop lourd à supporter. Ces éléments, et tant d’autres, pourraient mettre un terme au Process à Philadelphie. Mais pour le moment, aucun mauvais signe à l’horizon. La cité de l’amour fraternel est tombée in love de son pivot, il représente Philly à merveille et le peuple veut le garder en héros le plus longtemps possible. Cette pression est aussi à prendre en compte, elle qui freinera potentiellement le management de bouger un tel phénomène, sous peine de mettre la ville à feu et à sang.

Aujourd’hui, les cœurs et les dollars se croisent dans les yeux de Joel Embiid. A Philadelphie, la hype est présente, le futur semble radieux mais en NBA, les envies et les humeurs évoluent très vite. N’oublions pas qu’en 2013, le jeune Kyrie Irving disait qu’il ne partirait pas de Cleveland…

Source : NBC Sports Philadelphia

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top