Sixers

Jahlil Okafor réclame un buyout aux Sixers : le gosse a juste envie de jouer au basket

Jahlil Okafor

Un beau gâchis.

Source image : YouTube

Les heures de Jahlil Okafor dans la cité de l’amour fraternel sont désormais comptées. La franchise ne compte plus pas sur le pivot et lui a bien fait savoir. Ce dernier aurait donc réclamé un bon de sortie aux Sixers, dès que possible.

Chaque jour qui passe est une torture pour le produit de Duke qui n’a jamais réellement eu l’occasion de s’exprimer à Philadelphie. Blessé puis devancé par Nerlens Noel et Joel Embiid dans la rotation intérieure des Sixers, le troisième choix de la Draft 2015 ne figure plus dans les plans de Brett Brown et de Bryan Colangelo qui vient même de décliner la quatrième année de contrat du natif de Chicago. Jahlil sera donc libre de signer où bon lui semble à l’été 2018, enfin. Sauf que cela semble encore être dans une éternité pour le pivot qui ne fait plus partie du roster de Philly. Il n’a disputé qu’un match cette saison et il ne devrait pas en jouer d’autres avec les Sixers. Depuis deux ans, les dirigeants affirment travailler sur un échange sans qu’aucune piste n’aboutisse et Okafor commence à perdre patience. L’attente a déjà été suffisamment longue et il a très envie de jouer au basket pour expulser toutes les pensées négatives et faire ce pour quoi il est payé depuis son arrivée en NBA. Le jeune homme de 21 ans aurait réclamé un buyout à Philadelphie selon Marc Stein du New York Times. Vu tout ce qu’il a enduré jusque-là, on serait tenté de dire qu’il l’a amplement mérité.


La décision des Sixers de décliner leur option sur la quatrième année de contrat de Jahlil Okafor pourrait mener ce dernier à mettre la pression à sa franchise pour un buyout selon des sources.

Les sources racontent que Jahlil Okafor est convaincu que des échanges réalisables ont été proposés aux Sixers qui cherchent à l’envoyer ailleurs depuis la saison dernière.

Maintenant qu’il n’a plus que quelques mois de contrat, la valeur de Jahlil Okafor a encore baissé et les Sixers feraient bien de le laisser partir pour lui permettre de se montrer un peu avant de tenter d’aller chercher un beau contrat cet été. Doté d’excellents moves au poste et de très bons fondamentaux en attaque, Jah n’est en revanche pas réputé pour sa défense. Son jeu reprend les codes des anciennes décennies, en faisant un profil atypique pas toujours très adapté à la NBA moderne. Mais le pivot s’est affûté pendant l’été et tournait quand même à 17,5 points et 9 rebonds de moyenne lors de sa saison rookie. Si les Sixers ne sont pas capables de trouver une contrepartie satisfaisante, la logique voudrait au moins qu’ils le libèrent pour lui laisser une chance de jouer au sein d’une autre franchise de la Ligue. Les finances de l’équipe sont bonnes et les dirigeants ne sont pas à cinq millions de dollars près. Surtout pour un joueur qui ne fait même plus partie du groupe. Le gosse a déjà assez morflé comme ça pour ne pas lui rajouter des bâtons dans les roues et on voit mal les arguments que pourraient mettre en avant Philadelphie pour le garder au fond du tiroir jusqu’en avril.

Boston ou Chicago pourraient être intéressés pour récupérer le pivot à moindre frais, à moins que les Cavaliers aient une idée pour donner de la concurrence à Tristan Thompson s’ils réussissent à récupérer Okafor pour quelques miettes.

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top