Pacers

Domantas Sabonis se régale à Indianapolis : grosse perf contre les Spurs, la bonne surprise pour les Pacers

Auteur d’un gros double-double dans la victoire d’Indiana contre les Spurs ce dimanche, Domantas Sabonis donne beaucoup de satisfaction au front office des Pacers. Le daron doit être fier de lui.

On parle beaucoup de Victor Oladipo pour expliquer le bon début de saison des Amish de l’Indiana. L’ancien coéquipier de Russell Westbrook a OKC a encore réalisé un gros tir dans le money time pour battre San Antonio hier soir. Mais Vicky n’est pas la seule recrue de l’été à faire kiffer les fans de la Bankers Life Fieldhouse. Lui aussi intégré au package permettant au Thunder de faire venir Paul George cet été, Domantas Sabonis s’impose déjà comme la bonne surprise de ce début de saison pour les Pacers. Titularisé dès le deuxième match pour remplacer Myles Turner dans le cinq majeur, le sophomore s’est déjà coltiné des gros clients dans la raquette sans jamais se plaindre. Un peu enfoncé par la puissance de Jusuf Nurkic et de son ancien coéquipier Steven Adams, il n’a pas été ridicule. Contre KAT et Pau Gasol, hier, il a carrément été déterminant dans la victoire de son équipe contre deux poids lourds de la Conférence Ouest qui seront de la fête au printemps prochain si la logique est respectée.

C’était loin d’être gagné d’avance, mais Do est resté appliqué de bout en bout, conservant son style de jeu malgré ses minutes sous l’arceau. Mobile et adroit à mi-distance, voire même du parking, il a mis en difficulté LaMarcus Aldridge toute la soirée en navigant en tête de raquette pour distribuer les écrans et driver vers le cercle dès qu’une brèche s’ouvrait devant lui. Le bilan est diabolique d’efficacité avec 22 points et 12 rebonds à 9/9 au tir en 32 minutes. Le Lituanien échoue à une unité d’Oladipo et les Pacers peuvent le remercier pour cette belle victoire face à des Spurs qui restent désormais sur deux défaites consécutives. Le binôme ferait limite passer Indiana pour le gagnant du deal de l’été passé entre le Thunder et les Pacers pour l’instant. On frôle le blasphème mais Domantas Sabonis apporte du rebond – il n’est pas passé en-dessous de la dizaine depuis quatre matchs – de l’adresse et du scoring à l’équipe de Nate McMillan qui manquait cruellement des trois. Ce n’est que le début de la saison mais il y a des raisons de sourire dans l’Indiana où une équipe est vraiment en train de se créer autour d’une identité commune.

Le retour de Myles Turner devrait provoquer le retour de Sabonis sur le banc mais cette petite intérim dans la raquette a eu le mérite de montrer au coach que le sophomore avait du ballon et qu’il pouvait compter sur lui pour imprimer un tempo au sein de la second unit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top