Pacers

Preview Pacers – Spurs : comme une odeur de traquenard à la Bankers Life Fieldhouse

Gregg Popovich

+17 à Miami.
-27 à Orlando.
On ne sait pas quoi attendre de San Antonio ce soir.

Source image : Youtube - ESPN

Corrigés par Orlando il y a deux jours, les Spurs poursuivent leur road-trip à Indianapolis ce soir (21h30). Contrairement aux apparences, cette rencontre a tout d’un piège pour les hommes de Gregg Popovich.

Il ne reste plus d’équipe invaincue cette saison en NBA, la faute à un Magic insouciant qui est venu calmer l’euphorie toute relative des Spurs après deux semaines de compétition – les mecs sourient à peine quand ils sont champions alors ce n’est pas un 4-0 qui va leur donner la banane. Toujours privés de Kawhi Leonard et Tony Parker, les Texans n’ont rien pu faire au pays de Mickey. Un large revers à l’extérieur qui fait tâche (114-87) et qui appelle une réaction immédiate de la part des Eperons. On peut évidemment compter sur Gregg Popovich pour secouer la ruche après cette humiliation car il ne faudra pas arriver les mains dans les poches au pays de Paul George Victor Oladipo. En effet, tous les ingrédients sont réunis pour faire passer une nouvelle soirée compliquée aux représentants de San Antonio aujourd’hui. D’abord, on sait que les rencontres du dimanche après-midi (il sera 16h30 sur place) proposent un spectacle de qualité bien inférieure à ce que l’on a l’habitude de voir le reste de la semaine. Les corps sont fatigués et encore un petit peu endormis alors que les vapeurs de l’alcool de la veille ne se sont pas toujours complètement dissipées à l’entre-deux initial même si ce n’est pas trop le style de la maison. On attend donc des Spurs focus d’entrée pour ne pas laisser filer le match avant de le jouer comme ça s’est passé à l’Amway Center ce vendredi où la rencontre était pliée à la pause. Ensuite, le risque est d’avoir la tête déjà tournée vers Boston où l’armée de Pop jouera en back-to-back dès demain. C’est humain, mais même si l’affiche de ce soir n’est pas aussi attrayante, elle comptera autant à la fin de la saison dans le bilan. Enfin, sous leurs airs un peu désorganisés, les Pacers ne sont pas bons à prendre.

La défaite face au Magic aura au moins permis de rappeler qu’aucun match n’est facile en NBA. Ce n’est pas parce que Glen Robinson III et Myles Turner manqueront à l’appel que ça va ressembler à une promenade de santé pour les Spurs. Minnesota est tombé de haut cette semaine et Miami a eu de la peine à valider son succès à la maison. Il faudra donc se méfier des hommes de Nate McMillan qui proposent un basket très offensif avec 114 points de moyenne depuis le début de la saison (4ème de la Ligue). L’opposition de style est totale avec les Spurs, beaucoup moins permissifs mais qui peinent à aller dans les scores à trois chiffres. Leader dans le domaine, Vicky Oladipo affiche des pourcentages assez puissants qui ne lui ressemblent pas pour taper les 26 unités. Derrière, tout le monde suit avec sept joueurs qui tournent au-dessus de 10 pions pour le moment. Le feu d’artifices est collectif et ça peut tomber de tous les côtés, compliquant l’affaire des défenseurs texans en l’absence du Capitaine Stop. Enfin, les gars d’Indy ont eu du repos avec quatre jours de pause au retour de leur premier road-trip de la saison. La fatigue pourrait jouer en fin de match, surtout à cet horaire si particulier. De nouveau leader par défaut ce soir, LaMarcus Aldridge va donc devoir appuyer là où ça fait mal en s’installant dans la raquette orpheline de Myles Turner pour espérer reprendre le chantier entamé en début de saison.

A priori easy, la rencontre pourrait vite tourner au cauchemar si les Spurs n’arrivent pas avec de meilleures intentions qu’à Orlando. Mais quand tu viens d’en prendre 27 par le Magic, on ose imaginer que Gregg Popovich trouve les mots pour remobiliser tout le monde au sein de son vestiaire.

1 Comment

1 Comment

  1. baucher

    30 octobre 2017 à 0 h 25 min at 0 h 25 min

    Bravo, bien vu ! tous nuls, ça va continuer avec Boston puis les Warriors, équipe bidon en carton et l’entraîneur avec !!!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top