Heat

Preview Heat – Celtics : Kelly Olynyk sera pas la resta de la soirée à tous les matchs

Kelly Olynyk

Soirée émotion pour le métalleux.

Source image : YouTube - Celtics

Miami reçoit ce soir les Celtics dans un match qui s’annonce très serré entre deux belles équipes de l’Est. Le Heat poursuit sa série de matchs à domicile et doit se ressaisir après un match raté face aux Spurs, tandis que les C’s doivent confirmer après une belle victoire face aux Bucks. Entre-deux prévu à 2 heures du matin en France.

Quatrième partie consécutive à domicile du Heat sur leur série de six. Miami a plutôt bien entamé cet enchaînement de matchs à la maison avec deux victoires face aux Pacers et aux Hawks, même si le dernier rendez-vous a été plus compliqué puisque les poulains de Pat Riley se sont lourdement inclinés à l’American Airlines Arena face aux Spurs d’un LaMarcus Aldridge en transe. L’adversaire de ce soir sera, lui aussi, difficile à manier, dans un style bien différent. Fini le jeu sur demi-terrain proposé par les Spurs où on joue beaucoup à l’intérieur, chez les Celtics, ça court beaucoup plus ! C’est là qu’on va voir ce que le stratège Erik Spoelstra va être capable de proposer. On connaît les talents de coaching du Phillipo-Américain, même s’il avait été surclassé par la légende Gregg Popovich lors du dernier match. Il aura face à lui un coach beaucoup plus jeune que Pop, mais tout aussi talentueux en la personne de Brad Stevens qui lui mènera la vie dure. À lui de trouver les bons ajustements pour permettre à son équipe de s’imposer. Le deuxième gros duel concerne les meneurs de jeu. Goran Dragic, récent champion d’Europe et MVP du tournoi avec la Slovénie, aura fort à faire face à Kyrie Irving. Défensivement, le point guard du Heat devra fournir plus d’efforts que d’habitude pour stopper le leader des Celtics, sinon l’addition va vite être salé. La blessure de Rodney McGruder en pré-saison a été un vrai coup dur pour Miami puisque c’est lui qui était chargé de défendre sur les meilleurs extérieurs adverses. On risque donc de voir Dragic mais aussi Dion Waiters, Josh Richardson voire Tyler Johnson se partager la garde d’Uncle Drew. Il faudra aussi suivre de près le comportement de Kelly Olynyk qui va retrouver la franchise pour laquelle il a évolué pendant quatre saisons. L’émotion risque d’être présente pour le Canadien – qui n’avait pas pu être conservé cet été par Boston pour permettre d’accueillir Kyrie Irving et Gordon Hayward – au moment de retrouver ses anciens coéquipiers. La mauvaise nouvelle pour le Heat, c’est que leur pivot titulaire Hassan Whiteside sera encore absent ce soir. Spoelstra a annoncé que son joueur était toujours gêné par son genou et qu’il ne pourrait pas tenir sa place sur le parquet. Auteur de 26 points et 22 rebonds dans le seul match qu’il a disputé cette saison, Hassan Côté-Blanc manquera à Miami, même si le jeune rookie Bam Adebayo tentera de bien remplacer son partenaire au poste 5. Whiteside et McGruder absents donc, et peut-être aussi A.J. Hammons, un autre pivot du Heat, qui est malade et incertain.

En face, les Celtics veulent poursuivre sur leur série de trois victoires consécutives enregistrées contre les  Sixers, les Knicks et les Bucks. Pour ceux qui s’attardent sur les statistiques, celles de Boston sont plutôt favorables avant ce match : les Celtics restent sur sept victoires consécutives face au Heat, dont quatre à l’AAA… Bon présage pour les verts ? À voir… Kyrie Irving devra poursuivre sur sa bonne lancée de matchs – 20,8 points et 6,2 assists depuis le début de la saison – tout comme le pivot Al Horford qui reste sur un excellent match face aux Bucks avec 27 points, 9 rebonds, 4 assists, 1 contre, le tout à 11/14 au tir en 34 minutes. L’ancien joueur des Hawks d’Atlanta aura en tout cas le champ libre avec l’absence confirmée d’Hassan Whiteside. Il faudra également suivre Marcus Smart qui va défendre sur Dion Waiters, une des premières options offensives du Heat. Les deux joueurs ont des physiques assez similaires, trapus et toniques. Si Smart parvient à verrouiller le serveur, ça sera vraiment dur pour Miami d’espérer quelque chose. Le duel sera intéressant à suivre. Normalement pas de souci côté défense chez les verts, puisqu’avec 96 points encaissés de moyenne en quatre matchs, Boston possède la troisième meilleure défense de la Ligue, juste derrière les Clippers et les Grizzlies. Les jeunes C’s auront également un rôle important à jouer, dans la même lignée que leur match face aux Daims de Milwaukee. Jayson Tatum, jeune rookie, avait terminé la partie avec 12 points et 3 assists pendant que son partenaire Jaylen Brown, combo guard, s’était pris pour un pivot en terminant la partie avec 9 points et 9 rebonds. Du côté de l’infirmerie, Gordon Hayward sera évidemment absent, tout comme Marcus Morris, la recrue des C’s, qui soigne toujours son genou.

Lors de la saison 2011-12, le Heat et les Celtics s’affrontaient en finale de Conférence. Depuis, les deux équipes ont bien changé, et la rivalité est moins forte, mais cette affiche reste un choc entre deux grosses écuries de l’Est qui ne s’apprécient guère historiquement. Duel de coach, duel de meneur, duel entre deux franchises historiques de ce début de 21ème siècle, bref match à ne pas louper !

Sources : Sun Sentinel, nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top