Bulls

La rupture entre Jimmy Butler et Joakim Noah chez les Bulls, le début de la fin à Chicago

Joakim Noah Jimmy Butler
Source : Youtube

Dans un excellent article d’ESPN, Nick Friedell, journaliste du site américain, revient sur la « descente aux enfers » que vivent les Bulls depuis plusieurs années. On en apprend notamment plus sur la détérioration des relations entre notre frenchie Joakim Noah et la star alors montante des Bulls Jimmy Butler. Des mots et des faits qui nous attristent quand on voit qu’il y a à peine six ans, les taureaux démarraient un règne prometteur sur la Conférence Est…

L’histoire était pourtant magnifique. Les Bulls de la fin des années 2000 et du tout début des années 2010 étaient une des équipes les plus craintes de la NBA. Portée par un Derrick Rose au sommet de son art et élu MVP en 2011 – le plus jeune de l’histoire à 22 ans -, la franchise de Chicago semblait vraiment armée pour remporter un titre. Malheureusement, une série d’événements, en commençant par la terrible blessure de D-Rose le 28 avril 2012, mit un terme aux beaux plans des Bulls, beaucoup trop tôt et beaucoup plus vite que prévu. Le symbole de la fin de cette équipe, c’est notamment l’arrivée de Fred Hoiberg le 2 juin 2015. Depuis cette date, les Bulls ont perdu peu à peu leur identité, les embrouilles ont commencé à s’installer dans le vestiaire, comme celle entre Joakim Noah et Jimmy Butler qui semblaient pourtant inséparables, jusqu’à l’implosion récente montrée par Bobby Portis et Nikola Mirotic. Récit des faits entre les deux anciens All-Stars des Bulls, par Nick Friedell.

Il n’y a pas de meilleur exemple du point de rupture entre une ère des Bulls et une autre que la détérioration des relations entre Joakim Noah et Jimmy Butler au cours de la saison 2015-16. Les deux ont grandi de façon très proche durant les premières saisons de Butler, mais, au fur et à mesure que la saison s’est déroulée, il devenait impossible pour le management des Bulls d’ignorer à quel point la proximité entre les deux avait disparu. D’après multiples sources, Noah et Butler ont eu plusieurs chaudes altercations au cours de la saison.

« Ce qu’il s’est passé ? » dit Jimmy Butler. « Je ne sais pas. Ce que je peux dire, c’est qu’il a toujours été avec moi, même quand je n’étais personne dans cette ligue. Ma voix n’était pas écoutée. Il a aussi été avec moi quand je suis devenu un All-Star, et depuis ma voix a été entendue. Et quand ma voix a été entendue, j’ai fait en sorte qu’elle soit prise en considération ».

« Nous sommes juste des personnes différentes » a déclaré Noah. « On était très proches, Jimmy et moi, vraiment très proches, mais les choses ont changé. »

Depuis cette embrouille, les chemins des joueurs des Bulls se sont séparés. Taj Gibson a été transféré à Oklahoma City avant de signer dans le Minnesota cet été, précédé par un Jimmy Butler transféré quelques jours plus tôt par les Bulls. Les Wolves auront un coup à jouer cette saison avec un effectif très bien structuré et coaché par un certain… Tom Thibodeau, ancien gourou de Chitown. Autour d’un Big Three en cours de formation composé par Andrew Wiggins, Jimmy Butler et Karl-Anthony Towns, les Loups peuvent espérer réaliser de très belles choses cette année, malgré une Conférence Ouest de folie. De son côté, Derrick Rose a rejoint Cleveland cet été et aura une vraie carte à jouer pour le titre, si tant est que ses jambes tiennent. L’Espagnol Pau Gasol a quant à lui rejoint les Spurs, une équipe qui lui convient parfaitement et dans laquelle il s’épanouit comme jamais. Enfin, Joakim Noah a signé chez les Knicks l’été dernier, sa franchise de coeur. Malheureusement pour lui, les pépins physiques se sont enchaînés, et le Français a commis quelques boulettes, comme par exemple ce non-respect des règles de contrôle anti-dopage pour lequel il est d’ailleurs toujours suspendu. Payé 18 millions la saison pour ne quasiment pas jouer, le défenseur de l’année 2014 traîne aujourd’hui un des contrats jugés comme les plus pourris de la NBA, dans une équipe qui n’a toujours pas gagné cette saison. La tristesse est évidemment là en repensant à ces années Thibodeau et les what if qui accompagnent le quotidien des habitants de Chicago, difficile de croire qu’une réunion aura un jour lieu entre anciens des Bulls…

Aujourd’hui, les Bulls sont au fin fond de la Conférence Est avec une seule victoire en quatre matchs. Le roster de cette saison est d’une pauvreté rarement vue dans l’histoire de la franchise, et on ne voit pas trop comment l’équipe va se sortir de cette mauvaise passe… On espère vraiment que la roue va tourner, car voir une franchise aussi historique à ce niveau, ça fait mal au coeur. Et les membres du squad de 2011 ne diront pas le contraire.

Source : ESPN

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top