Nets

Joseph Tsai devient actionnaire minoritaire des Nets à hauteur de 49% : le deal parfait pour Mikhail Prokhorov

Joseph Tsai

Une cession en douceur pour l’oligarque russe qui garde quand même le contrôle du Barclays Center. Que demander de plus ?

Source image : YouTube/ Alizila

C’était dans les tuyaux depuis quelques semaines, le milliardaire russe n’a pas traîné. Un accord aurait été trouvé avec Joseph Tsai, le co-fondateur du géant du e-commerce Alibaba, pour une cession de 49% de la franchise des Nets.

La NBA se porte bien, très bien même. Depuis que Steve Ballmer a déboursé 2 milliards de dollars pour acquérir les Clippers en 2014, la valeur générale des franchises a été réévaluée. En septembre, Tilman Fertitta confirmait cette tendance en s’offrant les Rockets pour un petit chèque de 2,2 milliards de billets verts dans un calme absolu. Des tarifs qui ont visiblement inspiré Mikhail Prokhorov, en quête d’un peu de maille depuis l’automne. L’oligarque a été gourmand mais il vient de trouver un client pour devenir coactionnaire. Selon ESPN, le vice-président exécutif d’Alibaba a trouvé un accord de principe avec le Russe pour faire l’acquisition de 49% des parts de la franchise, dans un premier temps, calculés sur une valeur globale de 2,3 milliards de dollars, soit 1 milliard et 127 millions. Joseph Tsai bénéficierait également d’une option pour devenir actionnaire majoritaire des Nets d’ici quelques années. En effet, Mikhail Prokhorov devrait garder le contrôle pendant encore quatre ans avant de probablement céder le reste de ses parts au Canado-Taiwanais.

C’est un joli coup effectué par le proprio des Nets qui conserve les droits d’exploitation du Barclays Center dans leur intégralité. La franchise est en déficit chaque année et Mikhail Prokhorov a encore perdu 23,5 millions de dollars la saison dernière. Seuls les Pistons ont enregistré plus de perte dans toute la NBA. A l’inverse, l’enceinte basée dans le borough new-yorkais était évaluée à 551 millions de dollars par le magazine Forbes. En plus des rencontres de basket, la salle accueille aussi de nombreux concerts et est largement plus profitable pour son propriétaire. C’est donc un pari sur l’avenir effectué par Joseph Tsai qui fait confiance au pouvoir de la marque Nets et au marché de Brooklyn. L’homme d’affaires asiatique formé à Yale s’est dit enthousiaste au sujet du nouveau projet sportif récemment entamé avec Kenny Atkinson et Sean Marks mais on espère quand même qu’il ne soit pas trop pressé. Il a également pour ambition de multiplier les passerelles avec le marché asiatique pour offrir de nouvelles perspectives de développement à la franchise à l’international.

Tous les chiffres évoqués plus haut confirment que la NBA ne s’est jamais aussi bien portée et que les joueurs ne sont pas les seuls à en profiter. Le processus d’internationalisation de la Ligue est aussi de plus en plus fort avec des hommes d’affaires étrangers venant investir aux Etats-Unis en attenant, pourquoi pas, de voir apparaître des franchises par-delà les frontières dans quelques années.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top