Bulls

Enfin une victoire pour les Bulls : 91 à 86 contre Atlanta, en route pour les Playoffs

bulls robin lopez
Source image : Nba League Pass

On en parlait hier avec anxiété, on a enfin obtenu notre réponse : les Bulls ne seront pas l’équipe restant le plus longtemps sans la moindre victoire, puisque la bande à Robin Lopez s’est imposée à domicile cette nuit.

Seuls les Knicks sont désormais bloqués à 0 victoires dans toute la NBA, au moment où ces lignes sont écrites. Avant d’affronter les Nets ce soir, dans un derby qui sent bon le spray à chiottes de chez Lidl, il fallait regarder le match des Bulls cette nuit afin de voir si Fred Hoiberg allait pouvoir nous valider une victoire avant Noël. Regarder, c’est bien le terme. Tenter de regarder, ce serait plus approprié. Car la purge proposée ce jeudi au United Center était telle qu’on aurait limite dû payer les spectateurs. Un massacre offensif dans les deux camps, un Dennis Schröder absent et donc choqué devant un tel spectacle, alors qu’au même moment Giannis Antetokounmpo et Kyrie Irving se donnaient à fond dans un duel à distance, Hawks et Bulls nous donnaient presque l’impression de pratiquer un autre sport. 20 à 18 à la fin du premier quart-temps, 39 à 37 à la pause, à croire que le premier arrivant à 70 points allait remporter ce match immonde. Robin Lopez donnait pourtant tout ce qu’il avait en stock afin d’animer la salle, John Collins faisait du John Collins en étant plus ou moins le meilleur joueur des Hawks avec Marco Belinelli, on vous laisse relire cette phrase pour comprendre la violence de cet événement. Dépassés dans le troisième quart-temps, les Hawks devaient logiquement rendre leurs armes (en gros, des bâtons de bois), pour une nouvelle défaite à ajouter dans leur bilan. Vainqueurs de leur premier match cette saison à Dallas, les soldats d’Atlanta ont depuis enchaîné les revers.

Ce qui ne devrait pas déplaire à un Travis Schlenk en full-tanking mode, le nouveau boss des opérations des Hawks voulant juste se ramener à la Lottery de mi-mai histoire de gratter un pur talent autour duquel construire. Pendant ce temps-là, côté Bulls ? Même perdre, ils galèrent à y arriver. On est salauds, c’est une belle victoire (non) pour Lauri Markkanen et ses potes (oui), le rookie ayant manqué de réussite hier soir mais continuant à se donner dès que possible pour contribuer dans d’autres aspects du jeu. On avait envie de parler de David Nwaba et de Justin Holiday, mais on s’est rappelés qu’on parlait des Bulls et qu’il fallait donc être concis. Au moins, le compteur des victoires est débloqué, ce qui permet d’éviter un scénario catastrophe en mode record all-time pour le pire démarrage de l’histoire. Ce qui ne veut pas dire que tout sera désormais rose dans les rues de la Windy City, simplement offrir un peu de soleil dans le quotidien grisâtre de Kay Felder et sa troupe, c’est pas tout mal. Une fois tous les quinze jours, environ.

Du coup, c’est avec fierté que nous informons les fans des Bulls que leur saison a officiellement commencé. Dix jours de bad, une sale affaire autour de Portis et Mirotic, on regarde vers l’avant et on essaye de remporter le prochain match. On a bien dit “essayer” hein…

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top