Los Angeles Clippers

Blake Griffin tue les Blazers au buzzer : victoire des Clippers à Portland, sur un énorme tir de BG !

Alors celle-là, fallait la voir pour la croire. Sur la toute dernière action du match opposant les Clippers aux Blazers cette nuit (104-103), Blake Griffin a transformé le Moda Center en frigo avec un shoot de la gagne au buzzer…!

Peut-être était-ce une réponse direct à Eric Gordon, qui fumait les Sixers sur un ultime shoot lui aussi ce mercredi. Même si le lien n’existe pas réellement entre les deux joueurs, initialement, les voilà désormais unis par le syndrome du clutch. Ce jeudi à Portland, c’est un match physique et compliqué qui attendait l’armée de Doc Rivers. Ce genre de rencontre où il faut faire preuve de patience, d’adaptation, et de capacité à ne pas craquer. Dès le début de la soirée, il y avait de quoi être confiant puisque la ligne arrière des Clippers assurait le show et permettait à la franchise californienne de mener d’une petite dizaine de points à la mi-temps. Attaque fluide, mouvement de balle correct, la défense des Blazers s’occupait des finitions et ça sentait limite le blowout si Terry Stotts ne réglait pas ça sur le champ. Sauf que l’entraîneur de Portland a poussé sa gueulante, demandé à ses deux stars de se réveiller, et le public a suivi tout ce beau monde dans un run assez épique en deuxième mi-temps. Verrouillage automatique des portes, plus un panier facile, Jusuf Nurkic demande aux fans de hurler à gorge déployée et tout ce beau manège a son petit effet : les Blazers prennent enfin l’avantage dans le money-time. Mauvais délire pour les Clippers, on sent le choke arriver gros comme un camion, tradition locale oblige.

Sauf que Blake Griffin n’en voudra pas, et alors pas du tout. Déjà auteur d’une belle isolation sur Nurkic et de lancers bien grattés, le rouquin voit les siens trembler du poignet et demander à un leader de prendre le relais. Problème, en face le momentum est puissant, à tel point que C.J. McCollum se retrouve aux lancers avec la possibilité de donner trois points d’avance aux hôtes. Coup de pouce des dieux du basket ? Un des meilleurs tireurs de toute la NBA sur la ligne loupe son premier essai, n’offrant que deux pions comme matelas pour Portland. Le capharnaüm est total, Austin Rivers vient de se flinguer la main sur l’action précédente et Danilo Gallinari n’est pas dans un grand jour. Il faut donc que Blake nous sorte une action improvisée, car ce n’est pas Doc Rivers qui va l’aider à ce moment précis du match. Cinq secondes à jouer, curl bien tenté pour aller vers le panier et forcer la prolongation mais la défense de Portland tient bon. Seule option restante, se redresser et envoyer une quille à trois-points. Sachant que Griffin n’est pas roi à cette distance, surtout à 45 degrés, on prend notre tête à deux mains. Sauf que le Blake Griffin de ce début de saison est nouveau, sa confiance aussi : appliqué sur son fouetté, l’intérieur s’élève et envoie une flèche divine au buzzer… ficelle ! Explosion du banc des Clippers, bras levés pour Gallo, les Blazers sont à terre et le tir est validé par les arbitres. Dingue, alors que Portland avait la possibilité de congeler le score sur deux lancers, c’est une sanction violente qui est offerte par un Griffin des plus clutch.

Et la victoire, quatrième de suite, permet aux Clippers de rester invaincus sur cette reprise de la saison. Blake Griffin n’est peut-être pas autant mentionné que d’autres dans la course au MVP, par contre faudra pas tarder à se pencher sur son dossier car le garçon est méchamment bon sur ce début de campagne. Portland peut le confirmer.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top