Kings

Preview Kings – Pelicans : DeMarcus Cousins is back, entre larmes d’émotion et de destruction

DeMarcus Cousins
Source : youtube

Opposition entre deux équipes qui ont besoin de gagner ce soir à Sacramento. Les Kings reçoivent les Pelicans dans une affiche qui sent la poudre. Quel accueil sera réservé à DeMarcus Cousins ? Va-t-il envoyer une performance de mammouth pour se venger ? Anthony Davis jouera-t-il ? Éléments de réponse à partir de 4h30 du matin.

C’est la première fois depuis son transfert à la Nouvelle-Orléans que DeMarcus Cousins revient en Californie, à Sacramento, sur les terres qui l’ont fait connaître aux yeux de la NBA. L’émotion risque d’être présente, même si l’histoire ne s’est pas très bien terminée. DMC a d’ailleurs récemment déclaré qu’il regrettait de ne pas être parti des Kings plus tôt. On connaît un peu le bonhomme, il est têtu et il faut pas le soûler. On peut donc s’attendre à un Cousins version énervée puissance 2000, et quand il est comme ça, attention les sales feuilles de stats qu’il peut nous sortir… Les Pelicans auront besoin d’un Boogie en mode All-Star, notamment car son compère dans la raquette, Anthony Davis, est incertain pour ce match. L’Unibrow a reçu un choc au genou dans un duel face à Damian Lillard lors de la défaite des Pels au Moda Center. Une absence de Davis changerait évidemment considérablement les choses puisque Alvin Gentry, le coach de NOLA, perdrait alors une des ses deux plus grosses armes offensives, ce qui réduirait les options en attaque – déjà peu nombreuses – de New Orleans.

On attend aussi beaucoup plus de Jrue Holiday, pour ne citer que lui. Le meneur connaît un début de saison un peu compliqué : 11,3 points, 5,3 rebonds, 5 assits à seulement 34% au tir et moins de 20% du parking dans les quatre matchs qu’il a disputés. Des difficultés en attaque pour l’ancien meneur de Philadelphie qui se rattrape cependant en défense, à l’image de son match face aux Blazers où il a verrouillé Damian Lillard à seulement 13 points à 3/16 au tir. Peut être que la venue de Josh Smith va apporter des solutions en attaque, lol. L’ancien joueur des Hawks arrive pour amener de la densité et de l’expérience sur les ailes des Pelicans, le secteur le plus faible du roster de Gentry. Dans sa meilleure saison, J-Smoove tournait à plus 18 points et 9 rebonds par match à Atlanta. Certes, il n’a plus le niveau de ces belles années, mais il peut encore apporter un réel plus à NOLA, grâce à sa polyvalence. On surveillera aussi le rôle de Jameer Nelson, arrivé récemment pour amener son expérience en sortie de banc, qui aura fort à faire lorsqu’il devra défendre sur George Hill ou De’Aaron Fox. Du côté de l’infirmerie, elle est pleine chez les Pels : Rajon Rondo, Alexis Ajinça, Solomon Hill, Omer Asik et Frank Jackson seront absents, en plus du doute qui persiste autour de la présence ou non d’Anthony Davis.

En face, les Kings ont eux aussi du mal depuis le début de saison : un triste bilan d’une seule victoire en quatre matchs – comme les Pels d’ailleurs -, placent les violets à la quatorzième place de la Conférence Ouest, juste devant les Mavs. Il faut dire que les Rois connaissent de grosses difficultés en attaque. Avec 96,8 points de moyenne par match, Sac’to possède la 27ème attaque de la ligue. Le jeu collectif des hommes Dave Joerger met du temps à se mettre en place, à l’image des 17 passes décisives de moyenne sur les deux dernières parties face aux Nuggets et aux Suns où ce sont deux pivots – Skal Labissiere et Willie Cauley-Stein – pourtant pas reconnus pour leur talent de passeur, qui ont terminé avec le plus d’assists dans l’effectif des Kings. De la même manière, lorsque De’Aaron Fox, joueur très talentueux mais qui découvre cette année le NBA, est votre meilleur marqueur avec “seulement” 15 points de moyenne, on peut se poser des questions sur la hiérarchie de l’attaque des Kings.

Oui, l’effectif est plein de talent et fougueux, mais ça manque quand même d’un vrai leader d’attaque capable de mettre 20 points tous les soirs. Peut être que cette nuit, des joueurs comme George Hill, Garrett Temple ou même le rookie Fox pourront apporter sur les postes 1 et 2 qui sont un peu plus faibles du côté des Pels, mais il faudra que derrière ça suive. On a vu par exemple Buddy Hield, l’ancien de NOLA, marquer 14 points en 17 minutes face à Phoenix, ou encore Skal qu’on évoquait plus haut inscrire 17 points et prendre 4 rebonds en sortie de banc, toujours face aux Suns. Face une équipe qui a déjà goûté aux Playoffs au cours des dernières années, les Kings devront mobiliser toutes leurs forces pour venir à bout des Pels. Bonne nouvelle pour eux, seul leur rookie Harry Giles est blessé et sera donc absent ce soir. Le reste de l’effectif devra faire de son mieux pour tenter de freiner un tracteur à bandeau, dont l’intention est assez simple cette nuit : faire du sale.

Deux équipes avec un bilan de une victoire pour trois défaites s’affrontent donc ce soir. Les deux commencent à avoir un peu la pression du résultat, et l’équipe qui va perdre se retrouvera tout en bas de la Conférence Ouest avec les cancres. L’attraction de ce match sera évidemment le retour de DMC dans sa maison. Avec lui, ça peut se finir en 40 points et 15 rebonds comme en exclusion au bout du deuxième quart-temps, alors soyez prêts, et rendez-vous à 4h30 du matin !

Source : ESPN, thebirdwrites.com

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top