Sixers

Markelle Fultz a reçu une injection de cortisone au début de la saison : on comprend mieux pour les lancers…

Markelle Fultz

Punchlines interdites !

Source image : YouTube

Le mystère autour du nouveau shoot de Markelle Fultz vient d’être éclairci mais n’est pas sans nous inquiéter pour la suite de la saison du rookie. Le numéro 1 de Draft a reçu une injection de cortisone à l’épaule et n’est toujours pas en pleine possession de ses moyens.

C’est à croire que les Sixers ne peuvent s’empêcher de sélectionner des joueurs blessés le soir de la grand-messe au mois de juin. Après Joel Embiid ou encore Ben Simmons, voilà que l’état de santé de Markelle Fultz interroge pour sa première saison chez les professionnels. Déjà pas le plus adroit des tireurs de lancers-francs – il tournait à 65% à l’université –, voilà que le first pick modifiait sa mécanique de tir en pré-saison. Un geste extrêmement saccadé et désagréable à regarder qui donne lieu à des séquences irréelles dignes des passages d’Andre Roberson sur la charity line. Sauf que la punchline qui prêtait à sourire il y a quelques semaines est tout d’un coup devenue beaucoup plus gênante depuis les propos de son agent, Raymond Brothers, qui a souhaité revenir sur ses premières déclarations auprès d’ESPN.

« Il a reçu une injection de cortisone le 5 octobre ce qui signifie que du liquide a été introduit dans son épaule et non pas l’inverse. Mes intentions précédentes étaient de faire savoir qu’il était gêné par son articulation. Nous allons continuer à travailler avec Bryan Colangelo et le staff médical. »

Plus tôt dans la journée, Brothers avait en effet expliqué que son client ne pouvait même pas lever les bras pour shooter, ce qui n’aide pas pour affronter les meilleurs joueurs du monde au quotidien et qui explique aussi sa manie de driver vers le cercle lors de ses quatre premières sorties en NBA. L’adresse au tir ne ment pas avec 33% de réussite à 9/27 et seulement 50% aux lancers à 6/12, ce qui nous amène à une double question : pourquoi les Sixers le laissent-ils jouer et quel est le programme à venir pour Markelle Fultz ? 12è de la Conférence Est avec une victoire pour trois défaites, Philadelphie commence à réaliser que les Playoffs ne seront pas aussi simples que cela à aller chercher. Brett Brown ne semble pas dupe concernant les sensations de son joueur mais s’est peut-être laissé convaincre par les médecins de la franchise et Markelle Fultz lui-même, prêt à jouer malgré la douleur pour rendre service à son équipe. Or, ne faudrait-il pas plutôt jouer la carte de la prudence au même titre que Jojo Embiid ou Ben Simmons avant lui ? La hype est à son maximum du côté de la cité de l’amour fraternel mais ce n’est certainement pas cette année que les Sixers pourront regarder Boston, Cleveland ou les Wizards dans les yeux sur une série en sept matchs. Plutôt que de faire jouer une pépite à 80% de ses capacités, Philadelphie aurait peut-être tout intérêt à placer Markelle Fultz au repos pendant quelques temps pour lui permettre de récupérer en totalité. Le rookie pourrait alors retrouver son tir et être beaucoup moins prévisible pour ses adversaires à son retour.

Même si le traitement fait de l’effet et que l’inflammation de l’épaule a déjà réduit grâce à l’injection de cortisone, les Sixers ont confirmé que Markelle Fultz suivait un programme de physiothérapie pour travailler son amplitude de bras. On a déjà connu mieux comme conditions pour commencer sa carrière professionnelle. Le Process a débuté il y a longtemps à Phila alors attention à ne pas bâcler les dernières étapes sous peine de plonger la franchise dans un seum qui sera bien difficile à soigner.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top