Pacers

Légère commotion cérébrale pour Myles Turner : les Pacers déjà privés de leur franchise player

Myles Turner

C’est l’heure de déterrer Al Jefferson.

Source image : YouTube/NBA

La liste des blessés continue à s’allonger alors que la NBA n’a repris que depuis trois jours. Cette fois-ci, c’est Myles Turner qui va regarder ses potes en costume suite à une commotion cérébrale.

Presque toutes les franchises sont concernées. On exagère un peu mais c’est le sentiment qui prédomine quand on recense tous les joueurs passés par l’infirmerie depuis mardi. Heureusement, les proportions sont différentes et tout le monde ne doit pas directement tirer un trait sur sa saison comme c’est le cas pour Gordon Hayward et Jeremy Lin mais il faudrait que le karma arrête de s’acharner sur notre belle ligue. Car en plus de concerner du monde, les blessures semblent se concentrer sur les stars voire les franchise player depuis la rentrée. Indiana ne fait pas exception avec son jeune pivot souffrant d’une commotion cérébrale. Plutôt en forme lors de la victoire des siens face aux Nets pour le premier match de l’année à la Bankers Life Fieldhouse avec 21 points et 14 rebonds à son actif, Myles Turner ne va pas pouvoir se tester face à Jusuf Nurkic et la raquette du Heat ce week-end.

Le troisième année devenu leader des Pacers depuis le départ de Paul George pendant l’été a été contraint de suivre le protocole habituel concernant les blessures du genre qui veut que le joueur ne prenne aucun risque lorsque le cerveau a été touché. Un mauvais timing pour lui et son équipe qui reçoit Portland dans la nuit avant de s’envoler vers Miami ce samedi. En son absence, Nate McMillan a d’ores et déjà annoncé qu’il commencerait avec Domantas Sabonis dans le rôle du pivot titulaire. Un choix qui peut en étonner certains mais qui prend tout son sens lorsque l’on sait que Al Jefferson est le back-up officiel du produit des Longhorns. A bientôt 33 ans, le papy de la raquette de l’Indiana détonne avec la NBA moderne, toujours plus mobile et rapide. Mais malgré tout ce qu’il a montré à OKC l’année dernière, le fils d’Arvydas risque quand même de souffrir dans ce rôle face à Nurkic. Heureusement pour lui, Hassan Whiteside sera forfait ce samedi. Le géant de Floride souffrant pour sa part du genou.

Ça ne fait jamais plaisir d’évoquer la blessure d’un athlète mais ça devient encore plus pesant lorsque cela concerne des joueurs de ce calibre avec une fréquence aussi élevée que celle qui est imposée par les Dieux de la malchance en ce début de saison. Il serait temps que ça s’arrête.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top