Rockets

Clint Capela non-prolongé par les Rockets : on préfère attendre de voir ce qu’il donne avec Paul et Harden

Clint Capela

La deadline pour les prolongations de contrat se tenait lundi soir. Après vérification, Houston n’a pas choisi de prolonger Clint Capela pour les prochaines années. Pas un signe de doute concernant son potentiel, mais plutôt une manoeuvre pour garder un peu de fonds dans la caisse des Rockets, comme l’a indiqué Jonathan Feigen du Houston Chronicle.

Déjà que l’année dernière, le uisse s’est régalé avec James Harden à la distribution en scorant 12,7 points de moyenne, il risque de se gaver avec Chris Paul en meneur. Car si Deandre Jordan a réussi à tourner à plus de dix points de moyenne ces dernières années, CP Fruit n’y est en aucun cas étranger. On vous laisse donc imaginer à quelles statistiques va tourner Capela cette saison. La NBA reprenant cette semaine, on va pouvoir se faire une petite idée de ce que pourrait donner cette association après un somptueux Golden State – Houston que la NBA nous a offert. Avec les caviars que peut lâcher Chris Paul, Houston pourrait très bien devenir la nouvelle Lob City. Pourtant, les Rockets ont décidé de ne pas prolonger le pivot suisse qui va entamer sa dernière saison de contrat rookie sous le maillot texan. Pas assez confiance en leur géant ? Peu plausible, tant Clint a progressé dans plusieurs compartiments du jeu. En même temps, avec Mike D’Antoni sur le banc, c’était sûr que Capela allait courir et que cela allait l’aider à améliorer sa production statistique. Mais il a surtout travaillé dur ces dernières années, en témoigne sa jolie progression aux lancer-francs. Ok, 53%, ça casse pas des briques – humour – mais ça reste une très belle avancée par rapport aux saisons précédentes. Il a en plus travaillé sa défense, même si ses efforts dans sa moitié de terrain sont souvent visibles pour le grand public dans le top 10 de la nuit quand il se fait joliment poster, coucou Westbrook. Clint n’a donc rien à se reprocher, car c’est surtout une histoire de thunes qui a empêché Houston de prolonger le Suisse.

Capela n’est en effet pas le seul gros dossier à devoir gérer l’été prochain pour Daryl Morey. À la fin de la saison, le cap de Rockets sera déjà bien entamé, puisque Harden, Anderson et Gordon occupent à eux trois plus de la moitié du salary cap de l’an prochain. Cerise sur le chéquier, il y aura trois starter qui seront free agent à la fin de la saison. D’un côté, il y a Chris Paul. Pour peu que son intégration au sein du D’Antoni’s basketball se passe bien, le GM des Rockets pourrait bien faire du meneur sa première priorité une fois la saison terminée. Sachant que LeBron, Flash et Melo peuvent tous être agent libre l’été prochain, Morey va devoir avoir une jolie à somme à disposition pour pouvoir s’acheter les services de Paul. Autre dossier sensible : Trevor Ariza. C’est bien simple, où qu’il soit allé – à Washington notamment -, Ariza a fait du bien. Et chez les Rockets, sa défense et ses trois points sont fort appréciés. Vu l’impact qu’il peut avoir sur une rencontre sans forcément rentrer ses shoots, il y aura du monde prêt à vider sa bourse pour s’offrir ce joueur de luxe. À tout cela s’ajoute donc Capela, qui ne devrait donc pas garder ses mains dans les poches s’il vise un beau contrat. Les trois peuvent être signés par Houston, mais autant attendre la fin de saison pour le front office. En attendant que le Suisse soit agent libre restreint, les Rockets prennent donc un petit risque, néanmoins nécessaire à la formation d’un roster cohérent sans tomber à mort dans la luxury tax.

Cela ne devrait toutefois pas empêcher Clint Capela de sortir une grosse saison. Vu son talent, il peut largement viser le double-double de moyenne. Et il pourra compter sur CP3 et Harden pour lui servir caviar sur caviar. 

Source : Houston Chronicle

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top